Climat : la Cour suprême des États-Unis limite les moyens de l’État fédéral

La Cour suprême américaine a pris une décision qui pourrait avoir de lourdes conséquences sur le dérèglement climatique.
La Cour suprême américaine a pris une décision qui pourrait avoir de lourdes conséquences sur le dérèglement climatique.

La Cour suprême américaine, qui fait montre plus que jamais de son côté conservateur, a pris une décision qui risque d'avoir des conséquences désastreuses pour le réchauffement climatique. L'institution a limité jeudi 30 juin les moyens de l'État fédéral de lutter contre les gaz à effet de serre. Ses six juges conservateurs ont estimé, contre l'avis de leurs trois collègues progressistes, que l'Agence pour la protection de l'environnement (EPA) ne pouvait pas édicter de règles générales pour réguler les émissions des centrales à charbon, qui produisent près de 20 % de l'électricité aux États-Unis.

« Mettre une limite aux émissions de dioxyde de carbone à un niveau qui imposerait de renoncer au niveau national au charbon pour produire l'électricité pourrait être une solution pertinente à la crise d'aujourd'hui. Mais il n'est pas plausible que le Congrès ait donné à l'EPA l'autorité d'adopter une telle mesure », écrit le juge John Roberts dans cet arrêt.

À LIRE AUSSICette autre Amérique que nous ne connaissons pas

« Aujourd'hui, la Cour a retiré à l'Agence de protection de l'environnement le pouvoir que le Congrès lui a donné de répondre au problème le plus pressant de notre époque », dénonce dans un argumentaire distinct la magistrate Elena Kagan au nom des progressistes, en rappelant que les six années les plus chaudes ont été enregistrées au cours de la dernière décennie.

Les démocrates vent debout

L'arrêt a immédiatement été salué par plusieurs gouverneurs r [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles