Climat. Biden promet de réduire de moitié les émissions de gaz à effet de serre américaines

Courrier international (Paris)
·1 min de lecture

L’annonce de ce nouvel objectif était attendue à l’approche du sommet américain sur le climat : les États-Unis s’engagent à réduire de 50 à 52 % leurs émissions de gaz à effet de serre à l’horizon 2030, par rapport au niveau de 2005. Sans préciser, pour le moment, comment ils comptent y arriver.

Le jeudi 22 avril, à l’ouverture de son sommet sur le climat organisé en la présence virtuelle de 40 leaders internationaux, le président américain Joe Biden a fait connaître son objectif : il s’engage à réduire les émissions nationales de gaz à effet de serre de moitié (de 50 à 52 % par rapport au niveau de 2005) à l’horizon 2030.

À lire aussi: Environnement. Pour Joe Biden, un sommet climatique aux ambitions très politiques

Comme l’observe le Financial Times, cet objectif est aligné sur les engagements de campagne de Biden (parvenir à la neutralité carbone d’ici à 2050 et limiter le réchauffement climatique à 1,5 °C). Et il signe “une accélération notable vis-à-vis de l’engagement de l’administration Obama de réduire les émissions de 26 à 28 % à l’horizon 2025”. Ce nouvel objectif, poursuit le journal financier britannique, “va requérir des changements profonds de l’économie, notamment en ce qui concerne le transport, l’énergie et l’industrie”.

Or, note la chaîne CNN, non seulement il est “non contraignant”, mais en plus “l’administration américaine n’a pas exposé de plan qui préciserait comment le pays va s’y conformer”.

“Les États-Unis sont de retour”

Avec cet

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :