Climat : Anthony Albanese promet de réparer l’image de l’Australie

Anthony Albanese, qui s'apprête à devenir Premier ministre de l'Australie après sa victoire aux législatives, a promis de faire de la lutte contre le changement climatique l'une de ses priorités.
Anthony Albanese, qui s'apprête à devenir Premier ministre de l'Australie après sa victoire aux législatives, a promis de faire de la lutte contre le changement climatique l'une de ses priorités.

Le travailliste Anthony Albanese, qui s'apprête à devenir Premier ministre de l'Australie après sa victoire aux législatives, a promis dimanche 22 mai de réparer l'image de son pays, largement considéré à l'étranger comme à la traîne de la lutte contre le changement climatique.

« Je veux vraiment changer le pays », a déclaré M. Albanese, qui doit prendre ses fonctions lundi et s'envoler peu après pour Tokyo. Il y participera mardi au sommet du Quad (États-Unis, Japon, Inde, Australie), et rencontrera séparément ses homologues indien Narendra Modi et japonais Fumio Kishida, ainsi que le président américain Joe Biden.

« Cela nous permet de faire savoir au monde qu'il y a un changement de gouvernement », a-t-il déclaré aux journalistes. « Il y aura quelques changements dans la politique, en particulier en ce qui concerne le changement climatique et notre engagement envers le monde sur ces questions », a-t-il ajouté. Mais à deux jours de ce premier déplacement officiel à l'étranger, Anthony Albanese attendait toujours dimanche de savoir si son Parti travailliste disposera au Parlement australien d'une majorité absolue, ou bien s'il devra trouver des alliés pour gouverner.

À LIRE AUSSIPhébé – Le changement climatique, menace mondiale, défi national

Selon les résultats officiels partiels, les travaillistes pouvaient déjà compter dimanche sur 74 sièges à la Chambre des représentants, et disposaient d'une légère avance dans une 75e circonscription. La majorité absolue [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles