Climat : à Doha, Kyoto 2 est encore loin du compte

Les délégations de plus de 190 pays entamaient lundi 3 décembre la dernière ligne droite des négociations sur le climat à Doha, avec l'entrée en scène attendue des ministres qui devront régler deux dossiers centraux : l'acte II du protocole de Kyoto et l'aide financière aux pays du sud.

Mauvaises nouvelles climatiques

Parallèlement aux longs et complexes pourparlers onusiens, les mauvaises nouvelles sur le réchauffement du globe continuent de s'accumuler. Selon une récente étude, au rythme où croissent les émissions de CO2 - plus de 3% par an entre 2000 et 2011 - la hausse de la température pourrait excéder 5°C en 2100, soit trois degrés de plus que ce que les scientifiques présentent comme le seuil au-delà duquel la machine climatique risque de s'emballer.

Par ailleurs, l'estimation la plus précise faite à ce jour sur la fonte des glaces polaires a montré qu'elle s'est accélérée ces 20 dernières années, contribuant pour 20% à la montée des océans sur cette période.

"Ce qui me frustre, c'est que nous sommes très loin de ce que la science nous dit de faire" pour contenir le réchauffement, a reconnu lundi la responsable climat de l'ONU, Christiana Figueres. "Ce qui me donne de l'espoir, c'est que depuis deux ou trois ans, ce processus a fait plus de progrès que dans les 10 années précédentes".

Définir un acte II du protocole de Kyoto

L'un des objectifs de la conférence de Doha, qui doit s'achever vendredi, est de signer l'acte II du protocole de Kyoto, seul instrument légalement contraignant engageant les pays industrialisés à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre (GES), après l'expiration de la première (...)

Lire la suite sur Le Nouvel Observateur

Climat : à Doha, Kyoto 2 est encore loin du compte
Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.