Clelia et Léon Ventura : "Lino était un amoureux passionné"

·2 min de lecture

Arrivé en France à 7 ans mais resté italien, Lino Ventura est enrôlé en 1942 dans les troupes de Mussolini. Pendant quatorze mois et jusqu’à sa désertion, il écrit plus de 300 lettres à Odette, sa femme. Elles ont inspiré à Clelia et Léon le roman « Attends-moi mon amour », journal de bord d’un colosse au cœur d’argile. 

« Mon amour, si tu savais comme je souffre d’être loin de toi, je t’assure ma Mouke, par moments je me prends la tête à deux mains et je crois devenir un peu fou, mais vraiment ce n’est pas possible que je puisse vivre avec l’âme tourmentée de cette façon ! » Angiolino Ventura, que tout le monde appelle déjà Lino, est l’auteur de cette lettre écrite le 19 avril 1942. Elle est postée d’une caserne militaire italienne située à Gorizia, près de la frontière slovène, et adressée à Odette, fille de la moyenne bourgeoisie française rencontrée à l’adolescence et que ce « rital » a épousée trois mois plus tôt après sept années de cour assidue.

Lire aussi:Dans les archives de Match Lino Ventura, son premier rendez-vous avec Match

En 1942, Lino Ventura n’est âgé que de 22 ans quand le service miliaire italien le réquisitionne et brise son rêve. Il doit quitter Paris et la femme de sa vie en pleine guerre. Il va lui écrire tous les jours ou presque durant les quatorze mois que va durer leur séparation. De cette relation épistolaire est né « Attends-moi mon amour », écrit par Clelia et Léon, fille et petit-fils de Lino et Odette Ventura, un roman sous forme de carnet de bord. C’est Lino qui raconte son exil forcé. Le ton, la gouaille, le sens de la repartie préfigurent déjà ce que l’on entendra bien plus tard à l’écran. Pourtant, il n’a tenu aucun journal. Son petit-fils explique : « Maman m’a donné, comme on fait un legs, plus de trois cents lettres conservées dans un carton, en pensant que ça pourrait donner une bonne pièce de théâtre, mais j’y ai tout de suite vu un roman d’amour sur fond de conflit mondial. »

Lire aussi:Clelia et Léon Ventura: leur film préféré de leur papa

C’est à travers l’abondance de ce courrier(...)


Lire la suite sur Paris Match