Publicité

Claude François aurait-il pu ravir Sylvie Vartan à Johnny Hallyday ? Réponse en demi-teinte de la chanteuse

Après 60 ans de carrière, Sylvie Vartan décide de mettre un terme à sa carrière. La chanteuse a annoncé sa tournée d'adieu. Dans les colonnes de Paris Match, elle est revenue sur un moment important de sa carrière lorsqu'elle n'avait que 19 ans. Alors qu'elle partageait la vie de Johnny Hallyday, elle était partie en tournée avec Claude François. Les deux hommes étaient réputés pour être de grands séducteurs. Dans les colonnes de Paris Match, le 1er février 2024, elle est revenue sur cette période alors qu'elle se souvient très bien de cette tournée. "Il paraît que les équipes de Claude faisaient recouvrir mes affiches par les siennes avant notre arrivée dans les villes. Je n’ai jamais su si c’était vrai…", a-t-elle déclaré alors que nos confrères ont voulu savoir si Claude François avait un jour tenté de la séduire et ainsi de la "voler" à Johnny Hallyday. "Je ne crois pas", a répondu immédiatement la chanteuse âgée de 79 ans. "Il avait quatre ans de plus que moi, à l’époque c’était beaucoup. De toute façon, Johnny ne l’aurait pas laissé faire et moi, ça ne pouvait pas m’intéresser : j’étais folle amoureuse de Johnny", a-t-elle ajouté. En revanche, elle a reconnu que l'interprète de Bélinda aurait pu avoir un faible pour elle : "Est-ce que Claude était jaloux de Johnny ? Fort possible…"

Johnny Hallyday et Sylvie Vartan ont vécu une belle histoire d'amour

Pour rappel, Johnny Hallyday et Sylvie Vartan ont vécu (...)

Lire la suite sur Closer

"Dans la m*rde !" : un ex-candidat de l’Amour est dans le pré au bord du gouffre, "le suicide…"
Disparition de Lina dans le Bas-Rhin : un rendez-vous crucial dans l’enquête, "frustration" pour sa mère
Meghan et Harry ruinés ? Les Sussex se retroussent les manches pour renflouer les caisses
Disparition d’Émile au Vernet : les soutiens du “coupable idéal” s’organisent, et ça fait scandale
Cyril Hanouna : remonté après Complément d’enquête, il promet de sortir l’artillerie lourde