Publicité

La classe moyenne américaine ne peut plus se payer de voiture

L’aiguille d’une jauge de carburant se dirige dangereusement vers le rouge. Pour passer de l’autre côté et faire le plein, l’aiguille devra passer par la case dollars, nous dit l’image qui fait la une de l’édition magazine de Newsweek pour son numéro du 16 février. Titré “Tourner à vide”, il est consacré à la difficulté croissante des Américains à se payer une voiture.

Imaginez-vous avoir grandi dans la culture de l’automobile, dans un pays où “posséder une voiture est symbole de liberté”. Vous pourriez en venir à penser que vous avez besoin d’une voiture “pour être en vie”. C’est par exemple le cas de Kate, 37 ans, qui ne se remet pas de la perte de sa voiture et qui ne peut plus se permettre de mettre “400 dollars [soit 370 euros] par mois dans des frais automobiles”, comme elle l’a confié à l’hebdomadaire new-yorkais.

Les dégâts de la pandémie

Selon l’application d’achat de voitures par IA CoPilot, depuis 2020, les prix des voitures neuves ont augmenté de 30 % et ceux des voitures d’occasion de 38 % : l’Amérique ne s’est pas encore remise de la pandémie, qui avait largement “perturbé la chaîne d’approvisionnement manufacturière, causant des pénuries de pièces détachées”, affirme Newsweek. “La forte demande des consommateurs” qui s’est ensuivie (en 2021) a “mis à rude épreuve les stocks”, les voitures neuves n’ayant pas été produites en quantité suffisante.

Dans le même temps, les constructeurs automobiles se sont “concentrés sur la production de SUV et de camions onéreux, tout en abandonnant les véhicules plus petits et moins chers”, dont les résultats de vente étaient trop décevants, détaille Newsweek.

Dernier responsable de cette envolée : l’essor des véhicules électriques, dont les ventes ont quadruplé depuis le début du mandat de Joe Biden, qui se pose en défenseur de cette mobilité plus douce. Or, si le gouvernement tente actuellement de faire baisser leur coût d’utilisation, ce dernier reste supérieur à celui des voitures à essence.

27 000 euros minimum

À l’heure où il faut souvent débourser au minimum 30 000 dollars (soit 27 000 euros) pour obtenir une voiture, 60 % des ménages américains n’en auraient pas les moyens, d’après les données du recensement. “Depuis quand faut-il deux salaires pour acheter une nouvelle voiture ?” s’est insurgé un enseignant interrogé par Newsweek, qui s’est retrouvé, avec sa femme, en plein dilemme : acheter une voiture, une douche ou un climatiseur ? Impossible de faire les trois lorsqu’on appartient à la classe moyenne américaine, affirme l’article.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :