Publicité

"Classe à vendre": des parents mettent une classe "en vente" sur Leboncoin pour dénoncer sa fermeture

"Tout reste, sauf la maîtresse". En Haute-Vienne, une salle de classe a été symboliquement mise en vente sur Leboncoin, dimanche 28 janvier, par des "parents en colère" qui dénoncent sa fermeture.

"Puisque notre gouvernement cherche à fermer les petites écoles rurales et à entasser nos enfants dans les villes, puisque l'argent prime sur un enseignement de qualité, cette classe pourrait être prochainement inutile au sein de l'école", peut-on lire dans l'annonce.

La classe en question se trouve dans la commune de Flavignac, qui fait partie d'un regroupement pédagogique intercommunal (RPI) intégrant les communes de Lavignac et des Cars.

Suppression d'un poste d'enseignant

Fin janvier, les parents d'élèves ont été informés de la suppression d'un poste d'enseignant. Une décision que la rectrice de l'académie de Limoges explique dans les colonnes du Populaire du Centre par "l'évolution démographique".

Dénonçant une suppression qui "entraînerait une augmentation des effectifs par classe" et une "dégradation des conditions d'apprentissage", les parents ont montré leur désaccord en manifestant devant l'école et en lançant une pétition en ligne.

"On ne perd que cinq élèves, et on nous supprime une classe. Si ça continue comme ça, il n’y aura plus d’écoles en milieu rural, mais seulement des grands groupes scolaires pour faire des économies. Sauf que nos enfants ont le droit d’aller à l’école dans leur commune, à côté de chez eux", dénonce Caroline Congnard, représentante des parents d’élèves de l’école de Flavignac auprès du Populaire du Centre.

"J’avoue être très inquiet sur l’orientation persistante de ces réductions d’effectifs dans nos écoles. Il va falloir qu’au niveau national, nos ministres comprennent et s’adaptent à nos problématiques rurales", a abondé Stéphane Delautrette, député socialiste de la Haute-Vienne.

Selon les syndicats cités par le quotidien régional, trente classes ferment en Haute-Vienne cette année.

Article original publié sur BFMTV.com