Publicité

Clarisse Agbégnénou décroche sa septième victoire lors du Paris Grand Slam, record égalé

Septième victoire à domicile pour la judokate française Clarisse Agbégnénou au Paris Grand Slam ce samedi 3 février 2024.
ATTILA KISBENEDEK / AFP Septième victoire à domicile pour la judokate française Clarisse Agbégnénou au Paris Grand Slam ce samedi 3 février 2024.

JUDO - De bon augure avant les Jeux olympiques. Lors du Paris Grand Slam, la judokate française Clarisse Agbégnénou s’est octroyé une septième victoire à domicile ce samedi 3 février dans l’un des tournois les plus prestigieux de la saison. Elle affrontait en finale Katarina Kristo, prometteuse combattante croate de 21 ans, dans la catégorie -63 kg.

JO de Paris 2024 : Clarisse Agbegnenou demande à Macron d’avoir sa fille avec elle durant les Jeux

Avec cette septième victoire à Paris, celle qui est déjà six fois championne du monde a d’ailleurs égalé l’une de ses prestigieuses compatriotes, Lucie Décosse, jusqu’alors la seule femme à avoir remporté sept fois le tournoi parisien, organisé à l’Arena de Bercy.

Dans une ambiance de feu, celle qui est devenue maman au printemps 2022 d’une petite Athéna a remporté plusieurs combats particulièrement disputés, notamment au second tour alors qu’elle était opposée à la Japonaise Megumi Horikawa, championne du monde 2022. Un combat qui a vu les deux jeunes femmes aller au bout d’elles-mêmes, s’affrontant pendant 12 minutes dont huit de prolongation.

Des Bleus rayonnants à Bercy

Elle est aussi parvenue à vaincre la Néerlandaise Joanne van Lieshout, double championne du monde junior et médaillé de bronze en senior l’an dernier, là encore après un long affrontement de près de dix minutes. Et que dire de la finale, où elle a cru être battue à quelques secondes du terme du temps réglementaire avant d’éreinter son adversaire croate pour la défaire au mental et à l’énergie…

Médaillée de bronze au Masters à Budapest en 2023, Clarisse Agbégnénou avait fini l’année 2023 sur une déception aux Championnats d’Europe de Montpellier en novembre, terminés sans médaille et à une anonyme septième place. Une défaite qui avait « bien titillé » son « orgueil de sportive et de championne ». Samedi à Bercy, elle a remis les pendules à l’heure.

Pour Agbégnénou, double championne olympique à Tokyo (en individuel et par équipes), cette nouvelle performance à moins de six mois des JO de Paris 2024 est un signe rassurant qui s’inscrit dans un contexte particulièrement favorable. Car la délégation tricolore a lancé de la plus belle des manières sa saison 2024 à Bercy, avec les victoires vendredi de Shirine Boukli (-48 kg) et Faiza Mokdar (-57 kg) chez les femmes, et de Luka Mkheidze (-60 kg) pour les garçons. Après Clarisse Agbégnénou, Marie-Ève Gahié et Margaux Pinot, engagées chez les -70 kg, ont garni cette escarcelle bleue de deux breloques d’argent et de bronze.

Ce dimanche 4 février, Teddy Riner tentera de poursuivre la belle série bleue avec une victoire également chez les lourds. Déjà à égalité avec Décosse (et donc Agbégnénou), il visera pour sa part un huitième titre. Un chiffre colossal de plus pour la référence du judo mondial.

À voir également sur le HuffPost :

Teddy Riner a eu son 11e titre de champion du monde grâce à une erreur d’arbitrage

Clarisse Agbégnénou « outrée du manque de respect » de la Fédération française de judo