Publicité

Civilisations disparues, monolithe, langue... : de nombreux mystères archéologiques restent encore à élucider

De nombreux sites historiques, à travers le globe, continuent de susciter l'intérêt des archéologues, des historiens et des chercheurs, car ils renferment encore des secrets inexplorés et des trésors cachés. Certains sont très connus tels que les pyramides de Gizeh en Égypte, Stonehenge au Royaume-Uni, le Machu Picchu au Pérou mais de nombreux autres sites, moins connus, conservent aussi leurs mystères.

On dirait une blague de carabins. Pourtant, ce gaillard de 55 mètres, matérialisé par de larges dépôts de craie sur une colline du Dorset, est un vrai patrimoine historique. Sur son âge, les avis divergeaient : préhistoire ou époque moderne. En 2020, une datation des sédiments par luminescence a tranché : il est médiéval, quelque part entre 700 et 1100. Des résultats qui surprennent car aucune source ne le mentionne avant le XVIIe siècle, peut-être parce que ses contours avaient été estompés par le temps. Sa signification serait globalement religieuse et on pense à une représentation du dieu saxon connu sous le nom de Heil ou Helith.

Situé à cheval sur l’Arménie, la Turquie et l’Iran actuels, le puissant Ourartou a longtemps été une épine dans le pied de son voisin, l’Assyrie. Pourtant, ce royaume reste méconnu. Les conditions de sa disparition, en particulier, demeurent obscures. En confrontant les résultats des fouilles et la lecture des inscriptions, les chercheurs concluent que l’Ourartou a cessé d’exister entre 640 et 540 avant notre ère et que son cœur, autour du lac de Van, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Incroyable découverte de chewing-gums préhistoriques
À quoi ressemblaient les Vikings ?
Le rôle crucial de Varian Fry qui a sauvé des milliers de vie durant Seconde Guerre mondiale
Où se trouve l'Arche de Noé aujourd'hui ?
Fortifications de Vauban : 6 infos insolites sur l'ingénieur militaire de Louis XIV