Citroën C5 Aircross : quels sont ses problèmes les plus fréquents ?

Citroën C5 Aircross : quels sont ses problèmes les plus fréquents ?

Le Citroën C5 Aircross est le grand SUV familial du renouveau pour Citroën. Après avoir arraché de beaux succès avec ses monospaces C8 et Picasso, le constructeur s’est attelé au développement d’un SUV maison digne de ce nom. Oui, maison, car les premières tentatives sur base Mitsubishi (C-Crosser, C4 Aircross) s’étaient révélées infructueuses. En tant que membre de Stellantis, le C5 Aircross lancé en 2018 partage ses composants avec les Peugeot 5008 et Opel Grandland X (désormais simplement Grandland). Il en optimise toutefois le confort. Avec des suspensions à butées hydrauliques progressives et des sièges Advanced Comfort notamment. Il a fait l’objet d’un restylage l’année dernière qui la fait gagner en personnalité et en qualité perçue.

Essence, diesel, hybride rechargeable

Il propose au sein de sa gamme quatre motorisations thermiques cohérentes pour la catégorie. En essence, l’offre commence avec le discret, mais vif 1.3 Puretech de 130 chevaux. C'est le plus sobre et recommandable de tous. Il est complété par un bloc 1.6 Puretech de 180 chevaux. Plus énergivore certes, mais diablement plus efficace si vous voyagez chargés ou à plusieurs. Les gros rouleurs n’ont pas été oubliés avec une offre diesel qui démarre avec le très honorable 1.5 HDi de 130 chevaux. L’offre gazole est coiffée par le 2.0 HDi de 180 chevaux. Davantage recommandé pour des coins escarpés ou pour tracter de lourdes charges, il ne brille pas vraiment face à la concurrence. À noter qu’il propose également deux variantes Lire la suite sur Autoplus