Cinquante nuances de Grey (TF1) Dakota Johnson : "le SM n’est pas vraiment mon truc…"

·1 min de lecture

Les exigences de l’auteure
En avril 2012, Erika Leonard James découvre le relevé de compte de son éditeur : elle a vendu 70 millions d’exemplaires de Cinquante nuances de Grey ! Non contente d’empocher 50 millions de dollars, elle rêve d’une adaptation sur grand écran. L’auteure anglaise démarche les cinq plus grands studios de Hollywood qui rivalisent de séduction pour gagner ses faveurs. Alors que Warner lui propose une coproduction, la Paramount la reçoit dans une « chambre rouge », identique à la pièce équipée où les héros se livrent au sadomasochisme. Cette surenchère agace l’écrivain, qui choisit Universal. Elle abandonne ses droits pour 5 millions de dollars, mais exige par écrit un droit de regard sur le scénario, le casting et le tournage.

À lire également

Cinquante nuances plus sombres (TMC) Dakota Johnson :"Christian Grey n’est plus seul à décider"

Un casting casse-tête
Pour incarner Christian Grey, le beau milliardaire as de la cravache, la major propose un pont d’or à Ryan Gosling. Il refuse. Les studios contactent ensuite l’acteur anglais Charlie Hunnam, qui accepte. Puis se rétracte un mois avant le tournage. Motif : une méga pétition de plus de 100 000 fans sur Internet ex... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles