Cinéma. Scarlett Johansson et Disney enterrent la hache de guerre

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L’actrice a arraché à Disney un accord sur le montant de sa rémunération pour le film Black Widow. Alors que l’essor du streaming rebat les cartes à Hollywood, l’affaire a été très suivie, notamment par tous les grands studios.

“Je suis contente d’avoir réglé mon différend avec Disney”, a fait savoir Scarlett Johansson. Selon les informations du Hollywood Reporter, l’actrice a signé un accord avec le groupe américain, propriétaire de Marvel. Cet accord met fin à la plainte qu’elle avait déposée pour rupture abusive de contrat, et qui portait sur le salaire qu’elle avait touché pour son rôle dans le film Black Widow. “Le montant de la transaction n’a pas été divulgué”, précise l’hebdomadaire californien, l’une des sources de référence sur les coulisses de Hollywood.

Bataille de relations publiques

L’affaire était très suivie, car jugée emblématique des problématiques posées aux grands studios par le rapide essor des plateformes de streaming durant la pandémie de Covid-19. La sortie de Black Widow, début juillet, avait plusieurs fois été repoussée à cause de la pandémie. En Amérique du Nord et dans quelques pays (la France n’était pas concernée), Disney a fait le choix de sortir simultanément ce nouvel épisode de la saga Marvel en salle et sur sa plateforme Disney+. Or le contrat que Scarlett Johansson, la tête d’affiche du film, avait signé en 2017 prévoyait un intéressement sur les ventes de tickets, mais non une diffusion en

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles