La chute éclair de la luna ou le jeu dangereux des cryptomonnaies

Soe Zeya Tun / REUTERS

Emporté par une spirale descendante aggravée par l’inflation, le marché des cryptomonnaies n’en finit pas de faire vivre les montagnes russes aux cœurs bien accrochés des investisseurs. Après avoir doublé sa mise de 40 000 euros placée sur la luna - une cryptomonnaie réputée plus stable que d’autres monnaies numériques parce qu’elle est adossée à de l’argent réel - un Espagnol de 35 ans s’est retrouvé avec l’équivalent de 4 euros sur son compte. “Ça semblait être l’un des investissements les plus sûrs”, témoigne-t-il pour El País. Ses 80 000 euros se sont évaporés en trois jours, lorsque la luna et l’UST, sa monnaie “sœur”, ont brusquement décroché de leur parité avec le dollar.

Sa mésaventure fait écho à d’autres expériences similaires “sur les cinq continents”, poursuit le quotidien espagnol. À travers l’exemple de ces monnaies numériques créées par l’entreprise Terraform Labs, propriété du Sud-Coréen Do Kwon, le journal raconte les conséquences mondiales d’un mirage monétaire. “Kwon est un putain de visionnaire, l’Elon Musk de l’avenir”, témoignait un jeune investisseur, la semaine précédant la chute de la luna.

“J’en ai acheté plus”

Des dizaines de milliers de petits investisseurs avaient confiance en la luna, décrite comme un stablecoin. Ruinés en quelques jours, certains évoquent désormais le “suicide”, rapporte El País, qui a consulté des forums spécialisés où se retrouve la communauté des autoproclamés “lunatiques”. Do Kwon craint quant à lui pour sa sécurité, menacé par des joueurs déçus.

“J’ai le cœur brisé de savoir que mon invention vous a apporté tant de peine”, a-t-il assuré à sa communauté sur Twitter, où sa biographie indique toujours : “Maître de la monnaie stable luna”.

La cryptomonnaie était “parmi les dix meilleures en termes de capitalisation”, souligne un jeune madrilène. Celui-ci a perdu 5 000 euros avec la chute soudaine des jetons mis en circulation par Terraform Labs. Malgré la désillusion, il continue de penser que “le vent peut tourner” et il n’a pas vendu ses lunas. “Au contraire, j’en ai acheté plus.” Il espère que la cryptomonnaie va remonter la pente.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles