Chuck Norris se dit "du côté de la loi et de l'ordre" après qu’un "sosie" a été vu au Capitole

Jérôme Lachasse
·2 min de lecture

La star très conservatrice de Walker, Texas Ranger a été contrainte de nier sa participation à l'invasion du Capitole le 6 janvier dernier, après qu’un "sosie" y a été vu.

Après Jay Kay, le chanteur du groupe Jamiroquai, une autre star a été contrainte de préciser qu'elle n'était pas présente à Washington lors de l'invasion du Capitole la semaine dernière par des supporters de Donald Trump.

Le très conservateur Chuck Norris, âgé désormais de 80 ans, a ainsi été contraint de publier sur Twitter un message expliquant qu'il ne s'était pas rendu sur place, après qu’un "sosie" a été vu au Capitole:

"J'ai récemment appris qu'un sosie de Chuck Norris avait été aperçu lors des émeutes au Capitole de Washington. Ce n'était pas moi. Je n'y étais pas. La violence n'a pas sa place en société. Je suis et je serai toujours du côté de la loi et de l'ordre", a écrit la star de Walker, Texas Ranger.

Une information confirmée par son manager, Erik Kritzer, à The Associated Press, précise The Guardian: "Chuck est dans son ranch au Texas avec sa famille", a-t-il déclaré, en précisant que la star était "bien plus belle" que son sosie du Capitole.

"Je n'étais pas avec tous ces cinglés"

Cette histoire rappelle celle du chanteur de Jamiroquai, Jay Kay, qui s'est retrouvé malgré lui mêlé à l'invasion du Capitole et comparé à Jake Angeli, l'un des militants qui ont perturbé le Congrès mercredi dernier:

"Certains d'entre vous pensent peut-être m'avoir vu à Washington hier soir, mais je n'étais pas avec tous ces cinglés. J'adore la coiffe, mais je ne suis pas sûr que ce soit le genre de personnes avec qui je traîne", avait-il expliqué dans une vidéo diffusée sur Twitter.

Jake Angeli s'était fait remarquer en se présentant au Capitole torse nu, vêtu d'une peau de bête, le visage maquillé aux couleurs du drapeau américain. Sur Twitter, les plaisanteries sur sa ressemblance avec le chanteur aux tenues souvent extravagantes ont été nombreuses.

Jake Angeli est un membre influent de la mouvance conspirationniste QAnon; sa coiffe, qu'il a déjà arborée par le passé, lui a valu le pseudonyme de "QAnon Shaman".

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :