Publicité

Christophe Dechavanne : « Je ne mords jamais le premier »

Rendez-vous avec... Christophe Dechavanne, qui se livre sans fard au « Point »  - Credit:
Rendez-vous avec... Christophe Dechavanne, qui se livre sans fard au « Point » - Credit:

Il nous donne rendez-vous dans ses bureaux, situés dans une petite rue tranquille non loin de la place de Clichy (17e arrondissement de Paris). Voilà plusieurs années que Christophe Dechavanne a installé Coyote, sa boîte de production, ici. Sa fille aînée Pauline accueille le visiteur et le guide dans son antre. L'animateur se pose sur le canapé face à un plat de nouilles chinoises « non caloriques » qu'il compte bien déguster pendant notre entretien.

Celui qui a fait son grand retour, à 66 ans, la saison dernière aux côtés de Léa Salamé sur le plateau de Quelle époque !, sur France 2, sort un livre autobiographique, Sans transition (Flammarion). Il accepte donc de se prêter à un exercice pas toujours simple : parler de soi, de ses tourments, de ses émois, de sa carrière, devant un inconnu. Son attachée de presse l'accompagne. Il semble à la fois à l'aise et irrité, sympathique et parfois mordant. Presque déroutant.

« Ce bouquin, je devais le rendre en octobre, mais je n'étais pas prêt. J'ai passé des heures à l'améliorer, à chercher le bon mot, à traquer les coquilles, comment dire ou ne pas dire certaines choses… » explique-t-il avant de s'assurer que nous l'avons bien lu. « Et alors ? »

J'ai vécu 20 ans avec Le Lay et Mougeotte dans une ambiance assez dingue

Ce qui frappe dans son ouvrage, quand on en vient aux années TF1, c'est la dureté, l'âpreté de ses échanges avec son patron Patrick Le Lay, la résistance, la force qu'il fallait lui opposer. Dechavanne [...] Lire la suite