Christian Quesada accusé de pédopornographie : son stratagème pour piéger une jeune fille

Le 27 mars 2019, la vie du célèbre gagnant du jeu télévisé de TF1 Les Douze Coups de midi présenté par Jean-Luc Reichmann bascule une deuxième fois. Après le tourbillon du succès qui le fait passer de la précarité à la gloire, Christian Quesada est mis en examen puis placé en détention provisoire dans le cadre d'une enquête commencée à la fin de l'année 2017 à la suite d'une plainte d'une mineure. Les autorités font des investigations sur son matériel personnel et découvrent dans ses disques durs de nombreuses images pédopornographiques. Un an plus tard, il est condamné à trois ans de prison ferme ainsi qu'à cinq ans de suivi socio-judiciaire et à une inscription au fichier des délinquants sexuels. Il a été libéré en mars 2021 et mènerait une vie très discrète dans le sud de la France, méconnaissable. RMC Story revient sur la face cachée de cette personnalité si populaire par le passé.

En parallèle de sa passion pour les jeux télévisés, Christian Quesada était un prédateur sexuel, approchant des jeunes filles. Le documentaire Des studios télé à la prison, que s'est-il vraiment passé ? s'était attaché à comprendre cette descente aux enfers de l'homme populaire. Il faut remonter en 2017, quand Clarisse (17 ans) porte plainte au commissariat pour un "horrible stratagème à caractère sexuel". Elle dit avoir été piégée par une certaine Justine Ferrand, rencontrée sur Facebook.

Justine se présente en premier lieu comme une amie avec...

Lire la suite


À lire aussi

Yannick Agnel accusé de viol sur mineure : nouveaux éléments sur sa relation avec la jeune fille
Christian Quesada fréquentait "de très jeunes filles" : Un ex-ami témoigne
Accident au Luna Park : La terrifiante vidéo du drame, une jeune fille blessée

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles