Publicité

Chris Pratt (The Tomorrow War, TF1) : "Je me sens béni"

Des soldats arrivent de 2051 avec un message : 30 ans plus tard, l'humanité est en train de perdre une guerre contre une espèce extraterrestre. Le seul espoir est que les soldats et les civils soient transportés dans le futur pour se battre et ainsi sauver le monde de la destruction qui l'attend. Dan Forester, un ancien sergent, chef des bérets verts, professeur de biologie mais également père d'une petite fille, se retrouve en plein milieu de ce chaos. Déterminé à sauver le monde pour sa fille, celui-ci décide de faire équipe avec une scientifique et son père pour réécrire le destin de la planète...

À lire également

"J'ai toujours été un mec qui se balade à poil" : Chris Pratt dévoile son passé de strip-teaseur catastrophique

Vous n’en avez pas marre de sauver l’humanité ?

Chris Pratt : Si, je suis épuisé ! (Rires) Je me sens béni, et je le ferai tant que les spectateurs le voudront… surtout les Français !

Quel a été votre plus gros challenge dans ce film ?

D’être producteur exécutif, pour la première fois de ma vie. C’est un peu comme préparer son mariage : il faut être de toutes les étapes… Et, aussi, de faire mieux que ma coéquipière, Yvonne Strahovski (vue dans la série La Servante écarlate, ndlr). Le deuxième jour de tournage, elle a réussi à parcourir plusieurs mètres sur un fil métallique, au sommet d’une centrale électrique… du premier coup ! Moi, il m’a fallu dix essais pour y arriver !

Un mot sur notre monument national, Omar Sy, avec qui vous avez tourné Jurassic World : Le Monde d’après ?

Omar est un acteur incroyable. Je l’ai adoré dans Lupin. Il est charismatique, sympathique et… plutôt beau garçon. Je comprends pourquoi c’est une star !

... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi