Publicité

"Il y a des choses qu'on ne nous dit pas" : Pierre Palmade protégé dans l'enquête, Gilles Verdez balance dans TPMP (VIDEO)

Cela va bientôt faire un an que Pierre Palmade a causé un grave accident sous l’emprise d’alcool et de multiples drogues. Le 10 février dernier, sur une petite route de campagne en Seine-et-Marne, l'humoriste avait percuté de plein fouet un véhicule à bord duquel se trouvait Yuksel Yakur, le conducteur, Devrim, son fils âgé de sept ans et Mila, une femme enceinte de plus de six mois qui a perdu son bébé suite au choc. Quelques heures auparavant, l'artiste révélé fin des années 80 dans La Classe faisait la fête dans sa maison à Cely-en-Bière avec plusieurs personnes.

Tandis que la famille victime de l’accident peine à se reconstruire, la mère de famille étant toujours "en dépression et sans vie sociale", Pierre Palmade, lui, attend son jugement. Mis en examen, le comédien de 55 ans est aujourd'hui poursuivi pour blessures involontaires. La peine encourue peut ainsi aller jusqu'à 7 ans de prison ferme, plutôt que 10 ans s'il s'agissait d'un homicide involontaire. Si la justice n’a pas encore tranché, les langues se délient progressivement au sujet de l’ancien acolyte de Michèle Laroque qui vit reclus du côté de Bordeaux.

À lire également

Pierre Palmade : la passagère qui a perdu son bébé en "profonde détresse psychique" un an après l'accident

Ce mercredi 7 février, Cyril Hanouna et son équipe sont revenus sur l'affaire dans Touche pas à mon poste!. L'animateur et producteur phare de C8 s'est tourné vers Gilles Verdez pour faire le point sur les rumeurs. "J'ai entendu tout les noms être là-bas (à la fête, Ndlr) Est-ce que pour vous des stars ou des personnalités politiques étaient présentes à cette soirée?", a questionné Baba. "La certitude qu'on a, c'est qu'il y a des zones d'ombre sur la soirée. On ne sait pas tout sur la soirée, on en est persuadés. Il y a des choses qu'on ne nous dit pas et je ne suis pas persuadé que dans le dossier d'instruction, tout ait été élucidé".

Et d'ajouter : "Est-ce que Pierre Palmade a été protégé au long de cette enquête parce qu'il côtoyait des gens puissants ? A 60%, je réponds oui mais je n'ai pas la certitude." Il a précisé par la suite : "Je pense qu'il ...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi