Un cholestéatome, c'est une otite sérieuse

Le cholestéatome se résume à un envahissement du conduit auditif (externe) par un excès d'épiderme. Une poche – que l'on appelle aussi un sac – se forme alors à l'intérieur de l'oreille moyenne. Faute d'être évacuée, la peau s'infecte jusqu'à détruire progressivement, l'os situé à son contact. Une surdité de transmission - associée le plus souvent à un écoulement au niveau du conduit auditif ou otorrhée chronique - s'installe alors.

Le cholestéatome se voit aussi donner le nom d'otite moyenne chronique dangereuse. « Dangereuse » en effet, car en détruisant l'os il peut détruire le canal emprunté par le nerf facial, provoquant ainsi une paralysie faciale.

Lors de son développement, le cholestéatome va également attaquer le « toit » de l'oreille moyenne, qui est en contact avec les méninges. Il peut en résulter la formation d'un abcès cérébral, ou une méningite susceptible d'engager le pronostic vital. C'est donc bien une condition « dangereuse »…

Dans tous les cas, une diminution de l'audition ainsi qu'un écoulement en provenance de l'oreille doivent alerter. Seul un examen ORL permettra de poser le diagnostic. Un traitement chirurgical permettra d'enlever complètement le cholestéatome, puis de reconstruire les parties détruites de l'oreille.

Retrouvez cet article sur destinationsante.com

Surdité : un dépistage néonatal pas vraiment 'pour tous'...
Le son, une interprétation de notre cerveau
Aides auditives : quelle prise en charge ?
Recevez la newsletter de Destination Santé
Accédez à la rubrique Destination Femme

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.