Chine : un thermomètre retiré du pénis d'un garçon de 12 ans

Son agonie a duré près de neuf heures. (Getty Images/iStockphoto)

Un adolescent chinois a été hospitalisé d’urgence après avoir inséré un thermomètre dans son pénis lors d’une masturbation.

L’expérience sexuelle a très mal tourné. Un adolescent chinois a été hospitalisé d’urgence après avoir inséré dans son pénis… un thermomètre lors d’une masturbation, une histoire ahurissante relayée par le Daily Mail. Selon les informations divulguées par le quotidien britannique et issues de l'Asian Journal of Medecine, le jeune homme de 12 ans a été pris d’intenses douleurs, une agonie qui a duré près de neuf heures.

Les rayons X ont révélé que le thermomètre avait été inséré si loin dans les voies urinaires qu'il avait pénétré la vessie du garçon. Craignant d’endommager ses organes en le lui retirant d’un coup sec, les médecins ont finalement opté par une chirurgie en trou de serrure, une approche chirurgicale moins invasive. L’opération s’est bien passée mais on ignore encore si le jeune homme a souffert de complications sur le long terme à la suite de cette mésaventure.

VIDÉO - Dr Christian Recchia : "Sur 12 millions d’enfants, 5 millions souffrent d’absence d’activité physique"

"Un manque d’éducation sexuelle"

Originaire de la ville de Chengdu dans le centre de la Chine, le garçon s’essayait au "sondage", une pratique sexuelle non dénuée de risques car dans certains cas, l’objet peut se coincer ou se perdre. Selon le Dr Changxing Ke, l’adolescent a été pris d’une certaine "curiosité", une initiative qui dénote d’"un manque d’éducation sexuelle".

Comme le rappellent plusieurs experts, les hommes cherchent de plus en plus à "élargir leurs activités sexuelles et à améliorer leurs expériences sexuelles". Par le passé, des câbles USB, des fils, des écrous et même des haricots ont déjà été rapportés comme "objets utilisés pour le sondage". À noter que les patients concernés par ce type de mésaventure peuvent hésiter à contacter un médecin ou à demander une aide médicale en raison de sentiments de honte ou de gêne. Un retard qui peut entraîner des problèmes médicaux supplémentaires ou plus graves.

VIDÉO - Façon Sexe - Lucile Bellan ("Masturbation") : "Les femmes qui se masturbent, c’est considéré comme tellement "sale" qu’on n'en parle jamais"