Publicité

Chine : un nouveau coronavirus "mortel" développé en laboratoire ?

"Pangolin", "virus mortel", "manipulations dans un laboratoire chinois"... Voilà des mots-clés qui provoquent une certaine angoisse et nous ramènent directement à la fameuse année 2020, où le SARS-CoV-2 avait confiné le monde et provoqué des centaines de milliers de morts. En fin de semaine dernière, la presse s'est en effet emballée autour d'une étude pré-publiée par des scientifiques de l’Université de technologie chimique de Pékin. Une "recherche très préoccupante" a titré Le Figaro, autour d'un "virus mutant 100% mortel", selon le DailyMail. Voici ce qu'il en est vraiment.

Le GX_P2V est un virus cousin du SARS-CoV-2, découvert en 2017 sur des pangolins. Des chercheurs chinois ont voulu tester ses effets potentiels sur les humains. Pour cela, ils ont d'un côté isolé et purifié le virus en laboratoire, mais aussi modifié génétiquement quatre souris pour les "humaniser" et ainsi avoir un meilleur aperçu de ce que ce virus provoquerait chez nous. Après leur avoir inoculé le virus, toutes sont mortes : d'où le taux de mortalité de 100% et l'avertissement des scientifiques sur le "risque" de propagation chez l'humain.

Certains articles se sont donc interrogés : les manipulations des scientifiques auraient-elles permis d'infecter davantage les cellules humaines des souris transgéniques ? Les chercheurs, dans leur laboratoire, auraient-ils en quelque sorte aggravé le potentiel pathogène de ce coronavirus ? Rien n'est moins sûr. Selon Florence Débarre directrice de recherche en biologie (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Voici le mal dont souffrent de plus en plus les joueurs de jeux vidéo
Fertilité : pourquoi la sédentarité représente un danger chez les hommes ?
Comment rester en bonne santé malgré les épidémies de Mycoplasma pneumoniae, de grippe et de Covid
Quels sont les aliments riches en potassium ?
Quels sont les aliments riches en oméga-3 ?