Chine : son mariage périclite en 33 jours, il demande un remboursement à sa femme

Un homme demande à sa femme de lui rembourser une partie de leur mariage - Getty Images (Getty Images)

Un Chinois de 25 ans s’est fait remarquer dans la province du Henan en demandant à sa femme qu’elle lui rende l’équivalent de 19 000 euros. Il prétend qu’elle a abandonné le domicile conjugal après seulement 33 jours d’union maritale.

Faire fonctionner un mariage n’est pas toujours chose aisée. C’est ce qu’à découvert Hou, un habitant de la province chinoise du Henan, qui demande à son épouse de lui rembourser 140 000 yuans, soit environ 19 000 euros, 33 jours après leur union, rapporte le site du South China Morning Post. Il s’est fait remarquer en défilant sous les fenêtres de la famille de sa moitié avec une bannière sur sa voiture et en criant dans un haut-parleur.

Comme cela arrive encore très souvent en Chine, l’histoire de Hou et de Li commence en 2021 par une rencontre arrangée par une marieuse. Trois jours après, ils sont fiancés et l’organisation du futur mariage commence. Quelques mois plus tard, ils sont fastueusement mariés. D’après Hou, son épouse aurait toutefois quitté le domicile conjugal au bout de 33 jours de mariage, suite à une dispute. Elle se serait enfuie pendant qu’il dormait. Face à ce constat, il commence par demander le divorce mais le tribunal le déboute puisque la jeune femme prétend qu’ils vivent un mariage heureux.

Des traditions très onéreuses

En plus de faire appel auprès de la cour, Hou décide donc de demander un remboursement à son épouse de manière assez bruyante. Pour cela, le vingtenaire installe une bannière sur sa voiture, s’arme d’un mégaphone et s’installe sous les fenêtres des parents de sa femme. Puis, il réclame ce qu’il estime qu’elle lui doit : 40 000 yuans en bijoux et 100 000 yuans en liquide. Soit l’équivalent de la dote que sa famille a payé et des bijoux qu’il a offerts à celle dont il devait partager la vie. Et pour cause, dans l’Empire du Milieu, les traditions sont strictes et il est d’usage que le marié paie, notamment, une dote à la famille de sa promise.

Celle-ci représente environ 20% de la somme totale que Hou et sa famille ont dépensée pour ce mariage dont le budget s’est élevé à 510 000 yuans, un peu moins de 70 000 euros. Un prix démentiel dans une région ou le salaire moyen n’est que d’environ 22 000 yuans annuels, soit moins de 3000 euros par an. L’affaire a fait grand bruit sur les réseaux sociaux locaux où les internautes pro et anti-traditions se sont écharpés. Comme le rappellent les journalistes du South China Morning Post, le gouvernement chinois a récemment incité son peuple à faire des mariages plus modestes. Au fil des années, les budgets de ces évènements n’ont pas cessé d’augmenter.

VIDÉO - Une demande en mariage insolite tombe à l'eau