Publicité

Chine: Li Qiang, allié de Xi Jinping, désigné Premier ministre

Li Qiang, le Premier ministre chinois, à Pékin le 23 octobre 2022. - NOEL CELIS / AFP
Li Qiang, le Premier ministre chinois, à Pékin le 23 octobre 2022. - NOEL CELIS / AFP

Li Qiang, considéré comme l'un des hommes de confiance les plus proches de Xi Jinping, a été désigné samedi nouveau Premier ministre chinois. Lors d'un vote des députés réunis au Palais du peuple à Pékin, Li Qiang, seul candidat à ce poste, a obtenu 2936 votes pour, trois contre et huit abstentions.

Li Qiang, 63 ans, ancien responsable du Parti communiste à Shanghai, dont l'image avait quelque peu été ternie au printemps lors du confinement chaotique de sa ville, succède à Li Keqiang, en poste depuis 2013.

Aucune expérience au niveau national

Le Premier ministre chinois est à la tête du Conseil d'État. Sa fonction est traditionnellement associée à la gestion quotidienne du pays et à la conduite de la politique macroéconomique.

Li Qiang, qui avait été propulsé au rang de numéro deux du Parti communiste (PCC) en octobre, ne dispose d'aucune expérience au niveau du gouvernement central, contrairement à la quasi-totalité des ex-Premiers ministres.

Il a cependant accompli un parcours riche au sein de l'administration locale et a endossé d'importantes fonctions de direction dans les riches provinces côtières du Zhejiang (est) et du Jiangsu (est).

Li Qiang était le chef de cabinet de Xi Jinping lorsque celui-ci était à la tête du parti dans le Zhejiang entre 2004 et 2007.

Un proche de Xi Jinping

Ses promotions, rapides depuis, reflètent le haut niveau de confiance que lui accorde le numéro un chinois. Samedi au Palais du peuple à Pékin, Xi Jinping et Li Qiang sont apparus complices au moment du vote, échangeant des amabilités avec sourire.

Li Qiang prend ses fonctions à un moment où la deuxième économie du monde fait face à un net ralentissement, affaiblie par près de trois ans d'une inflexible politique dite du "zéro Covid".

Pour 2023, le gouvernement s'est fixé un objectif de croissance du PIB d'"environ 5%", l'un des plus faibles depuis des décennies.

Le Premier ministre sortant, Li Keqiang, un économiste de formation, avait vu ses projets de réformes économiques entravés par l'autorité grandissante de Xi Jinping.

Article original publié sur BFMTV.com