Publicité

La Chine dit vouloir travailler avec l'Égypte pour stabiliser le Proche-Orient

Le président chinois Xi Jinping a déclaré, ce jeudi, lors d'une rencontre à Pékin avec le Premier ministre égyptien Moustafa al-Madbouly, que la Chine souhaite "apporter" davantage de "stabilité" au Proche-Orient, selon un média officiel.
Les propos du chef de l'État chinois interviennent dans le contexte de la guerre Israël-Hamas. L'Égypte est frontalière de la bande de Gaza, contrôlée par le mouvement islamiste palestinien. Elle a longtemps été un médiateur traditionnel entre Israël et le Hamas, et a été le premier pays arabe a signé un accord de paix avec Israël en 1979.

"La Chine est disposée à renforcer sa coopération avec l'Égypte dans divers domaines (...) et travailler avec elle afin d'apporter plus de certitude et de stabilité à la région et au monde", a déclaré Xi Jinping à son hôte, selon la télévision publique CCTV.

Mettre fin à la guerre "le plus rapidement possible"

Si la Chine entretient de bonnes relations avec Israël, elle soutient depuis plusieurs décennies la cause palestinienne. Elle considère la Palestine comme un État et elle milite traditionnellement pour une solution à deux États.

"La priorité absolue est de cesser le feu et de mettre fin à la guerre le plus rapidement possible pour éviter que le conflit ne s'étende, voire échappe à tout contrôle, et ne provoque une grave crise humanitaire", a indiqué Xi Jinping à Moustafa al-Madbouly.

"La solution fondamentale pour résoudre le conflit récurrent entre Palestiniens et Israël est de mettre en œuvre la solution dite à deux États, d'établir un État palestinien indépendant et de parvenir à une coexistence pacifique entre la Palestine et Israël." a-t-il ajouté.

La Chine et l'Égypte, de "bons amis"

Le président chinois a qualifié la Chine et l'Égypte comme étant de "bons amis" et de "bons partenaires" pouvant se faire confiance et partageant les mêmes objectifs. Il a également indiqué que les deux pays travaillent ensemble "pour le développement et la prospérité commune". La Chine a également fait savoir qu'elle était disposée à travailler avec l'Égypte afin de "sauvegarder conjointement l'équité et la justice internationales ainsi que les intérêts communs des pays en développement".

Les relations entre la Chine et l'Égypte se sont renforcées ces derniers mois. Le pays d'Afrique du nord-est doit devenir un membre officiel du groupe des économies émergentes Brics à partir de l'année prochaine.

"La Chine félicite l'Egypte pour son adhésion au mécanisme de coopération des Brics et est certaine que cela donnera un nouvel élan à la coopération des Brics", a indiqué Xi Jinping à Moustafa al-Madbouly, selon CCTV.

Ce mercredi, Joe Biden et le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi ont annoncé que l'aide humanitaire attendue par les Palestiniens de la bande de Gaza va pouvoir commencer à transiter par le passage de Rafah, à partir de l'Égypte.
Des dizaines de camions remplis d'aide internationale attendent depuis des jours en Égypte de rentrer à Gaza.

Article original publié sur BFMTV.com