Publicité

La Chine déclenche une alerte maximale face à une vague de froid

Les autorités chinoises ont émis ce mercredi 21 février une alerte météo face à une intense vague de froid qui touche la moitié sud du pays, tandis que la capitale Pékin était recouverte de neige.

Une alerte orange - la plus élevée - a été renouvelée, avec des températures qui pourraient chuter de 6 à 12 degrés d'ici vendredi dans les zones méridionales, où la douceur est généralement de mise en hiver.

"Un sentiment de prospérité"

À certains endroits dans les provinces du Guizhou, du Hunan, du Jiangxi et de la région du Guangxi, le mercure pourrait même chuter de plus de 20 degrés, a indiqué le Centre national de météorologie.

Ce dernier a "demandé aux autorités locales de mettre en place des mesures de précaution contre le froid, de conseiller au public de rester au chaud" et de "protéger les cultures et les produits aquatiques", selon l'agence de presse Chine nouvelle.

À Pékin, où les températures oscillaient autour de zéro mercredi, les habitants se sont réveillés dans une capitale recouverte de blanc à la suite d'abondantes chutes de neige survenues durant la nuit.

Elles ont fait le bonheur des touristes à la Cité interdite. La neige et les décorations du Nouvel An lunaire avec lanternes et dragons rouges "donnent aux gens un sentiment de prospérité", déclare à l'AFP Long Yan, une touriste de 55 ans.

"Cette neige augure d'une bonne année", assure tout sourire cette dame originaire du Sichuan, dans le sud-ouest de la Chine, une province aux températures bien plus clémentes et située à quelque 1.300 kilomètres de Pékin.

Si les températures moyennes dans la capitale chinoise chutent en dessous de zéro durant les mois d'hiver, le climat y est très sec, ce qui rend les chutes de neige inhabituelles au centre-ville.

La circulation a été ralentie sur les voies rapides de la ville, tandis que les trottoirs déneigés restaient parfois glissants pour les piétons. Les autorités municipales ont lancé des avertissements pour mettre en garde les habitants contre les routes verglacées à certains endroits.

Article original publié sur BFMTV.com