La Chine assure communiquer des données "fiables" sur le Covid-19

Le porte-parole de la diplomatie chinoise Wang Wenbin, lors d'un point presse, le 24 juillet 2020 à Pékin - GREG BAKER © 2019 AFP
Le porte-parole de la diplomatie chinoise Wang Wenbin, lors d'un point presse, le 24 juillet 2020 à Pékin - GREG BAKER © 2019 AFP

La Chine répond à l'OMS. Pékin a affirmé vendredi que ses statistiques sur la progression du Covid ont toujours été transparentes, malgré des nombres annoncés de cas et de décès très faibles en pleine résurgence de la maladie sur son territoire.

"Depuis l'apparition de l'épidémie, la Chine partage des informations et des données fiables avec la communauté internationale, dont l'OMS, d'une façon ouverte et transparente", a assuré un porte-parole du ministère des Affaires étrangères chinois, Wang Wenbin.

"Nous avons partagé la séquence du nouveau coronavirus dès le début et contribué de manière importante au développement de vaccins et de médicaments fiables dans d'autres pays", a-t-il ajouté devant la presse.

La Chine pointée par l'OMS

Ces propos font suite à ceux du chef de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, qui avait appelé Pékin à transmettre des "informations plus détaillées", et jugé "compréhensibles" les mesures de protections annoncées par d'autres pays envers les voyageurs en provenance de Chine.

Cette dernière traverse une vague de contaminations d'ampleur inédite depuis l'abandon brutal, au début du mois, de sa politique dite du "zéro Covid". Le pays a cependant annoncé la fin des quarantaines obligatoires à l'arrivée sur le territoire à partir du 8 janvier et la reprise progressive des voyages à l'étranger pour les Chinois. Plusieurs pays dont les Etats-Unis s'en inquiètent.

Seul un décès annoncé vendredi

Vendredi, seuls 5.515 nouveaux cas et un décès ont été annoncés par le Centre chinois pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC). Des chiffres qui ne semblent plus refléter la réalité, les dépistages généralisés n'étant plus obligatoires.

"La Chine a toujours publié ses données sur les morts du Covid-19 et les cas graves dans une volonté d'ouverture et de transparence", a assuré jeudi une haute responsable de la Santé, Jiao Yahui, citée par l'agence Chine nouvelle.

En Chine, seuls les patients morts d'une déficience respiratoire provoquée par le virus et testés positifs sont considérés comme des victimes du Covid-19. Un responsable de la politique anti-Covid de la Chine, Liang Wannian, a jugé jeudi cette décision appropriée scientifiquement, selon Chine nouvelle. D'autres pays comptabilisent les malades décédés dans les 28 jours consécutifs à un test positif.

Article original publié sur BFMTV.com