Publicité

La Chine appelée de toutes parts à respecter le droit de manifester

La population chinoise est descendue massivement dans la rue dimanche 27 novembre pour protester contre les nouvelles restrictions sanitaires.  - Credit:HECTOR RETAMAL / AFP
La population chinoise est descendue massivement dans la rue dimanche 27 novembre pour protester contre les nouvelles restrictions sanitaires. - Credit:HECTOR RETAMAL / AFP

La colère gronde en Chine. La nouvelle politique du « zéro Covid » et ses mesures drastiques ne passent pas auprès d'une large partie de la population chinoise, qui a décidé, chose rare, de descendre dans la rue dimanche 27 novembre. Un mouvement qu'a immédiatement tenté d'endiguer l'État chinois, suscitant des inquiétudes à l'international. L'ONU a appelé la Chine à respecter le droit des manifestants pacifiques, bientôt suivie de Washington ou encore du président allemand Frank-Walter Steinmeier.

Le Haut-Commissariat de l'ONU aux droits de l'homme a appelé lundi les autorités chinoises à ne pas « détenir arbitrairement » les manifestants qui protestent pacifiquement contre les restrictions sanitaires et pour plus de liberté.

« Nous appelons les autorités à répondre aux manifestations conformément aux lois et normes internationales relatives aux droits humains », a déclaré un porte-parole, ajoutant : « Nul ne devrait être arbitrairement détenu pour avoir exprimé pacifiquement ses opinions. »

À LIRE AUSSILa Chine peut-elle perdre contre Taïwan ?

Biden « suit de près » les manifestations

Le président américain Joe Biden « se tient informé de ce qui se passe, il suit cela de près », a dit lundi un porte-parole de la Maison-Blanche, John Kirby, à propos des manifestations en Chine. « La Maison-Blanche soutient le droit à manifester de manière pacifique », a-t-il encore déclaré lors d'un échange avec la presse, après des manifestations d'ampleur historique en Chine [...] Lire la suite