Publicité

Chimie des odeurs corporelles : pourquoi nous préférons l'odeur des bébés à celle des adolescents

Pour la première fois, des chercheurs ont comparé les composés odorants émanant des bébés et des adolescents. "Violette" et "savon" d'un côté, "fromage" et "musc" de l'autre, la différence se joue principalement sur la quantité de certaines substances chimiques émises après la puberté.

Entre l'odeur d'un bébé et celle d'un adolescent, seuls deux composés diffèrent drastiquement, et huit sont retrouvés en quantités différentes, conclut une étude publiée dans la revue Nature Communications. Mais cette simple divergence de composition chimique a des conséquences importantes sur leur perception par les autres, incluant leurs propres parents.

Les odeurs, essentielles à la communication sociale humaine

"La communication chimique, c'est-à-dire le transfert d'informations par le biais de substances chimiques, a longtemps été sous-estimée chez l'humain", explique Helene Loos, chercheuse au département de chimie et pharmacie de l'Université Friedrich-Alexander d'Erlangen-Nürnberg (Allemagne) et qui a dirigé ces nouveaux travaux. "L'olfaction joue pourtant un rôle important dans notre vie quotidienne, principalement dans la prise de nourriture, la détection des dangers et la communication sociale."

Lire aussiIdentifier les coupables à leur odeur

Cette dernière intervient notamment entre amis, partenaires ou au sein d'une famille. Dès la naissance, parents et nourrissons sont capables de s'identifier par l'odeur. "Les odeurs des nourrissons sont agréables et gratifiantes pour les mères et, en tant que telles, facilitent probablement l'affection parentale", détaillent les chercheurs. Ce n'est plus vrai à l'adolescence. "L'odeur corporelle des enfants pubères est jugée moins agréable et les parents sont incapables d'identifier leur propre enfant à ce stade du développement." Cette réaction des parents à l'odeur de leurs adolescents, qui peut confiner à l'aversion, pourrait servir à prévenir la consanguinité, suggèrent les chercheurs.

Seuls deux composés sont exclusivement retrouvés dans l'odeur des adolescents

Jusqu'à présent, aucune équipe n'avait comparé directement la composition chimique des odeurs corporelles des nourrissons et des enfants post-pubères pour comprendre d'où provenait cette différence de perception. Le secret tient d'abord à deux stéroïdes [...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi