Publicité

Le Chili, adversaire des Bleus en mars, écarte Brereton Diaz de la sélection car il ne parle pas assez bien espagnol

Si les entraîneurs qui se sont succédé sur le banc du Paris Saint-Germain avaient dû appliquer ce critère de sélection, Neymar et Angel Di Maria n’auraient sans aucun doute plus jamais joué sous le maillot du PSG. Mais il en va ainsi en sélection du Chili depuis que l’Argentin Ricardo Gareca a été nommé sur le banc de la Roja.

Prêté à Sheffield cet hiver, l’attaquant de Villarreal Ben Brereton Diaz - jadis dans le viseur de l'OM et de l'OL - s’est vu signifier ce week-end sa mise à l’écart de la sélection chilienne en raison d’une maîtrise insuffisante de la langue espagnole. Ce que la série-documentaire en quatre épisodes qui lui était consacrée, intitulée "Breretour", avait permis d'attester.

Mais cela n'avait encore jamais constitué un obstacle à la sélection de ce joueur né en Angleterre d’une mère chilienne, jusqu’à ce mois de mars 2024. Le joueur de 24 ans ne sera pas présent au Vélodrome le 26 mars prochain pour y affronter la France.

"Je considère que c'est fondamental"

Ricardo Gareca estime que Brereton Diaz a eu "suffisamment de temps" pour se familiariser avec la langue depuis sa toute première sélection en 2021 à l’occasion de la Copa America. Il a aussi expliqué à quel point il était essentiel à ses yeux que le joueur apprenne à converser couramment en espagnol.

"Je lui ai dit personnellement que j'aimerais qu'il parle espagnol, qu’il y voit son intérêt. Je considère que c'est fondamental pour communiquer sur le terrain et en dehors. Pour communiquer avec ses coéquipiers, avec moi, avec le staff, la presse", a indiqué le sélectionneur lors de la présentation de sa liste du mois de mars.

L'ancien joueur de Blackburn a inscrit sept buts en 27 sélections avec le Chili, mais il n’a plus marqué depuis son triplé contre la République Dominicaine (5-0) l’été dernier. Brereton Diaz a inscrit deux buts lors de ses deux premières apparitions avec les Blades avant d’être ralenti par une blessure en février.

En dehors des six premiers mois de la saison effectués avec Villarreal, l’ancien ailier de Blackburn a joué toute sa carrière en Angleterre.

Article original publié sur RMC Sport