Le chiffre du jour. Vaccination : le Canada décolle, les États-Unis patinent

·1 min de lecture

Bien qu’il ne produise aucun vaccin, le Canada va dépasser dans les prochains jours les États-Unis en proportion de population ayant reçu au moins une dose. Un fait d’armes qui réjouit le Globe and Mail.

Dans les prochains jours, écrit fièrement le Globe and Mail, la part des Canadiens qui ont reçu leur première injection dépassera, pour la première fois, celle des Américains”. Le quotidien rappelle dans un éditorial que, le 7 mai, seuls 37 % des Canadiens avaient reçu une dose d’un des vaccins disponibles, contre 45 % des Américains. Dix jours plus tard”, 45,7 % des Canadiens ont été piqués, contre 47,3 % côté américain.

Avant la fin de la semaine, prédit le Globe and Mail, “le Canada devancera les États-Unis. Notre avance s’élargira par la suite.” Rien de tout cela ne se serait produit, dit le quotidien, si les Canadiens ne se présentaient pas en masse dans les centres de vaccination.

À lire aussi: Ralentissement. La campagne de vaccination s’essouffle aux États-Unis

Différences notables de part et d’autre de la frontière

Le journal souligne que l’abondance de doses disponibles aux États-Unis ne suffit pas : Dans une grande partie du pays, il y a une pénurie grave de personnes prêtes à se faire vacciner.” Au Canada, “le scénario est jusqu’à présent complètement différent. La demande pour les vaccins y demeure extrêmement élevée, raison pour laquelle le pays a rapidement comblé l’écart, malgré l’avantage important et précoce de l’offre chez notre voisin du Sud.”

À la date du 19 mai, le site canadien Covid-19 Vaccination Tracker rapportait que 19 444 593 doses avaient été administrées à

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :