Le chiffre du jour. En Californie, la saison des incendies bat déjà tous les records

The Wall Street Journal (New York)
·2 min de lecture

Plus de 930 000 hectares ont brûlé cette année, qui est déjà la pire depuis que des statistiques sur les incendies ont commencé à être compilées en Californie en 1932.

La saison des incendies, qui dure d’août à décembre en Californie, est partie pour être dramatique. Selon le Wall Street Journal, la surface totale de forêt brûlée dans l’État de la côte Ouest en 2020 a d’ores et déjà battu tous les records annuels enregistrés depuis 1932, année où les premières statistiques ont été réalisées.

Plus de 930 000 hectares sont pour le moment partis en fumée cette année, contre 48 000 hectares à la même époque l’an passé. Mardi 8 septembre, le gouverneur démocrate, Gavin Newsom, a qualifié la situation de “défi extraordinaire” pour la Californie.

Les vents violents qui soufflent actuellement mettent en effet sous pression “14 000 pompiers qui luttent contre 25 incendies majeurs”, rapporte le quotidien économique. Ces incendies ont en outre déjà tué au moins huit personnes et détruit plus de 3 400 bâtiments, et l’opérateur électrique PG & E a commencé le 7 septembre à couper l’électricité dans certaines parties de la Californie du Nord, afin d’empêcher le type d’incendies massifs que ses lignes électriques avaient causé par le passé.

Mardi 8 septembre, les incendies les plus préoccupants ravageaient la Sierra National Forest, près de Fresno, et le secteur d’El Dorado, dans le comté de San Bernardino, à l’est de Los Angeles.

Les pompiers proche du point de rupture

Ces deux incendies ont pris de l’ampleur lors du week-end précédent, lorsque des températures record ont été enregistrées dans toute la Californie.

Et d’

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :