Le chiffre du jour. “Sans un bruit 2” redonne des couleurs au box-office américain

·1 min de lecture

Aux États-Unis, où les cinémas ont subi de plein fouet la pandémie de Covid-19, Sans un bruit 2 est le premier film à dépasser la barre des 100 millions de dollars de recettes depuis le mois de février 2020.

Les monstres à l’ouïe surdéveloppée sont de retour, et ils ne passent pas inaperçus. En 2018, John Krasinski opérait des deux côtés de la caméra pour raconter l’histoire, située dans un contexte postapocalyptique, du père de famille Lee Abbott, de son épouse, Evelyn (Emily Blunt), et de leurs trois enfants Regan (Millicent Simmonds), Marcus (Noah Jupe) et Beau (Cade Woodward). Sans un bruit était peuplé de créatures menaçantes auxquels les Abbott cherchaient à échapper en silence. Regan étant malentendante, sa famille maîtrisait la langue des signes – une compétence utile face à des monstres sensibles au moindre son. Sans un bruit 2 poursuit ce récit de lutte pour la survie en environnement hostile, avec Krasinski toujours à la réalisation et Blunt à l’écran, rejointe par Cillian Murphy (Peaky Blinders, Inception…)

“Le film des studios Paramount Pictures est le premier de l’ère de la pandémie à dépasser les 100 millions de dollars [82 millions d’euros] de recettes aux États-Unis. Ce à quoi s’ajoutent 80 millions [66 millions d’euros] à l’international”, rapporte Variety ce lundi 14 juin. Il n’aura fallu au long-métrage que quinze jours en pour parvenir à ce succès au box-office, avec 108 millions de dollars (89 millions d’euros) engrangés au total aux États-Unis. Comme le souligne le magazine spécialisé, ce résultat “n’aurait rien eu de bien exceptionnel avant le Covid-19. Mais la pandémie a durement frappé les cinémas et les ventes de billets sont encore en phase de lent rétablissement.”

Lueur d’espoir dans les salles obscures

Aux États-Unis, les films ne sont pas tenus de

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles