Publicité

Le chien de Joe Biden, banni de la Maison Blanche, est responsable de plus d’incidents que ce qu’on croyait

Commander, le chien du président américain Joe Biden, est vu assis sur le balcon Truman à la Maison Blanche à Washington, DC, le 30 septembre 2023.
SAUL LOEB / AFP Commander, le chien du président américain Joe Biden, est vu assis sur le balcon Truman à la Maison Blanche à Washington, DC, le 30 septembre 2023.

ÉTATS-UNIS - « Attention, chien méchant ». Commander est arrivé à la Maison-Blanche le 20 décembre 2021, quelques mois après son maître Joe Biden. Depuis, ce berger allemand terrorise les équipes du président américain. Selon des documents rendus publics ce mercredi 21 février par le chercheur John Greenewald, le chien a mordu à plusieurs reprises, parfois même jusqu’au sang, des membres des services secrets.

Dans un communiqué interne, l’agence de protection du Président dénombre 24 épisodes de morsures en l’espace d’un an, entre octobre 2022 et juillet 2023 (et c’est sans compter celles qui concernent les personnels des résidences présidentielles). Environ la moitié ont nécessité des soins médicaux, si bien que l’animal a été banni de la Maison Blanche à l’automne dernier.

« Les récentes morsures de chien nous ont obligés à adapter nos tactiques opérationnelles lorsque Commander est présent - veuillez lui laisser beaucoup d’espace (en restant à une certaine distance du terrain si possible) », a ainsi écrit aux services secrets un agent spécial adjoint chargé de la division de la protection présidentielle. « Nous devons faire preuve de créativité pour assurer notre propre sécurité », ajoute-t-il dans son rapport.

Morsure au poignet, au coude, et du sang dans les couloirs

Joe Biden avait reçu Commander comme cadeau d’anniversaire, en septembre 2021, de la part de son frère et de sa belle-sœur, James et Sara Biden. Le chien n’était alors qu’un bébé, Biden venait de perdre un autre berger allemand, Champ. Lorsqu’il est entré à la Maison Blanche, Commander n’avait que trois mois. Vous pouvez le voir ci-dessous, entouré de Joe Bident et son épouse, le jour de Noël en 2021.

Joe Biden, Jill Biden et leur chien Commander, le 25 décembre 2021.
SAUL LOEB / AFP Joe Biden, Jill Biden et leur chien Commander, le 25 décembre 2021.

Ce cadeau plein de bonnes intentions s’est révélé être un cauchemar. Les bergers allemands font partie des chiens qui mordent le plus, parfois avec violence. Les agents des services secrets en ont fait les frais : leurs rapports font état de morsures plus ou moins graves au poignet, à l’avant-bras, au coude, à la taille, à la poitrine, à la cuisse ou à l’épaule.

Un épisode particulièrement marquant a été relevé le 15 juin 2023. Commander a couru vers un agent et s’est jeté sur lui, causant une « profonde morsure » à son bras gauche. Cette dernière a nécessité pas moins de six points de suture. Plus encore, « les visites de l’aile Est (de la Maison Blanche) ont été interrompues pendant environ 20 minutes en raison de la présence de sang sur le sol », rapporte une note interne.

Selon le New York Times, les services secrets ont confirmé l’authenticité des documents révélés par John Greenewald au sujet de Commander. Le chercheur californien n’en est pas à ses premières révélations gouvernementales, il a notamment déjà enquêté sur le dossier des Ovnis aux États-Unis, et publié des documents secrets de l’US Air Force à ce sujet.

À voir également sur Le HuffPost :

Donald Trump se compare encore à Alexeï Navalny, l’opposant russe mort dans une prison de l’Arctique

Joe Biden accuse Poutine d’être responsable de la mort d’Alexeï Navalny (et tacle Trump)