"Il cherchait un objectif": qui était Adrien D. le deuxième combattant français mort en Ukraine?

Un drapeau ukrainien hissé à Stoyanka près de Kiev en Ukraine, le 4 mars 2022. - Aris Messinis
Un drapeau ukrainien hissé à Stoyanka près de Kiev en Ukraine, le 4 mars 2022. - Aris Messinis

Un Français engagé dans Légion internationale pour la défense de l’Ukraine est mort il fin juin à la suite d'une frappe d'artillerie russe. L'annonce de son décès a été confirmée par le ministère des Affaires étrangères ce mardi. Depuis, plusieurs informations ont pu être retrouvées à propos d'Adrien D.

Né en 2001 et originaire du Puy-en-Velay où il vivait avec ses parents et son frère avant la guerre, ce jeune homme de 20 ans a été l'un des premiers Français à s'engager dans le conflit. Arrivé le 1er mars sur la base militaire de Yavoriv, dans l'ouest de l'Ukraine, il n'avait aucune expérience militaire, à part un stage de deux semaines dans l’armée réalisé à l’âge de 16 ans.

"Il cherchait un objectif, et je pense que la guerre en Ukraine était l'opportunité de servir des causes qui lui semblaient justes", témoigne Marc (le prénom a été modifié), un Français qui a rencontré Adrien en Ukraine début mars 2022.

"On était venus là pour servir, dans un pays en guerre. On ne pouvait pas refuser le risque de pouvoir mourir", dit-il.

"Il était un peu perdu"

En 2019, Adrien commence un CAP en coutellerie, dont il obtiendra son diplôme l’année dernière. "C’était un jeune homme sérieux mais le métier ne lui plaisait pas, il était un peu perdu. Le fait qu’il s’engage en Ukraine m’a vraiment surpris moi et tous les formateurs qui l’ont connu", raconte à BFMTV la responsable de son diplôme.

Même son de cloche chez ses amis. Certains n’étaient même au courant qu’il était parti. D’autres affirme que le jeune homme voulait "avoir un rôle à jouer dans l’Histoire", à son échelle.

"J'ai le souvenir de lui comme quelqu'un de patriote, qui aimait la France. C'est quelqu'un qui aimait profondément son pays", raconte de son côté Marc.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles