Publicité

Cher: le squelette de dinosaure saisi lors d'un contrôle anti-drogue était un faux

La découverte avait été prise très au sérieux par les autorités. Mercredi 27 mars, des gendarmes effectuent des contrôles au péage de Vierzon (Cher) dans le cadre d'une opération "place nette" contre le trafic de drogue, relate le Berry Républicain.

Dans le coffre d'une Renault Clio, ils ont la surprise de découvrir les ossements d'un mosasaurus, un reptile marin vivant sur notre planète durant le Crétacé supérieur, entre 100 et 66 millions d’années avant notre ère. Le squelette, en morceau, fait plus de 4 mètres de long.

Moulages en plâtre

Le conducteur, un quadragénaire originaire du Lot-et-Garonne, explique venir du Maroc et se rendre à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine) pour livrer le dinosaure. Aux gendarmes, il présente un bon de transport portant la somme de 7.200 euros, sans plus de précision.

Une enquête est alors ouverte par le parquet de Bourges, lequel souligne auprès du journal local qu'il est "illégal de détenir des ossements historiques".

Mais deux jours plus tard, coup de théâtre. Les ossements sont en fait des moulages en plâtre, selon des expertises dévoilées ce vendredi par France Bleu Berry.

Article original publié sur BFMTV.com