Publicité

Pour le chef de l'Otan, le changement climatique est "un multiplicateur de crise"

Pour le chef de l'Otan, le changement climatique est "un multiplicateur de crise"

Le secrétaire général de l'Alliance atlantique, Jens Stoltenberg, a souligné ce dimanche 17 mars à Bakou l'importance de lutter contre le changement climatique "pour des raisons sécuritaires". Il s'exprimait lors d'une conférence de presse commune avec le président de l'Azerbaïdjan, Ilham Aliev, dont le pays va accueillir la COP29 en novembre.

Saluant "le rôle important" que joue l'Azerbaïdjan dans l'approvisionnement en gaz aux "alliés clé" de l'Otan, Jens Stoltenberg a souligné la nécessité de "réconcilier le besoin en énergie et l'environnement".

"Nous en voyons les effets partout dans le monde"

Lutter contre "le changement climatique est important pour la sécurité, pour l'Otan", a-t-il dit, expliquant que le réchauffement de la planète est "un multiplicateur de crise et nous en voyons les effets partout dans le monde".

Le choix de l'Azerbaïdjan pour accueillir la COP29 a été vivement critiqué par les militants environnementaux mais s'inscrit dans une stratégie de Bakou pour changer son image de potentat autoritaire et pollueur.

"Grâce à nos ressources naturelles, le pétrole, nous investissons largement, avec nos partenaires, dans des sources d'énergie renouvelables", a déclaré Ilham Aliev.

Article original publié sur BFMTV.com