Chasse en enclos: Ces personnalités appellent à y mettre fin

·2 min de lecture
Laurent Baffie, Aymeric Caron, Michel Onfray, signataires de la tribune dans le JDD contre la chasse en enclos. (Photo: Montage photo)
Laurent Baffie, Aymeric Caron, Michel Onfray, signataires de la tribune dans le JDD contre la chasse en enclos. (Photo: Montage photo)

ANIMAUX - “Nous demandons l’arrêt immédiat de ces pratiques inacceptables.” Une trentaine de personnalités et associations signent ce dimanche 21 novembre dans le Journal du dimancheune tribune contre la pratique de la chasse en enclos, qui consiste à parquer des animaux pour les tuer. Une “barbarie”, selon eux. Cette tribune fait suite à la polémique qui a éclaté, début novembre, concernant l’existence d’un tel lieu près de Reims, ouvert avec l’accord des autorités.

“Cent mille: c’est le nombre d’animaux détenus en captivité pour être chassés. On a récemment compté 300 sangliers et cervidés abattus en 3 heures sur un domaine privé près de Reims”, débute le texte. Et de poursuivre en citant le président de la Fédération nationale des chasseurs Willy Schraen. En plein cœur de la polémique, ce dernier avait ajouter de l’huiler sur le feu, assumant qu’il éprouvait “du plaisir dans l’acte de chasse” et n’en avait “rien à foutre de réguler”.

Les signataires, dont les journalistes Aude Lancelin et Aymeric Caron ou encore les humoristes Laurent Baffie et Rémi Gaillard, appellent à revoir “le statut respropria, en vertu duquel les animaux d’espèces non domestiques présents dans un enclos d’élevage appartiennent au détenteur de ce dernier”.

Une pétition pour interdire la chasse en enclos

D’après eux, l’enclos de chasse est en réalité “une installation d’élevage” et devrait être soumis à une régulation spécifique. “Pourquoi ces animaux sauvages appartiendraient-ils aux propriétaires des terrains alors même qu’ils en sont prisonniers?”, interrogent-ils également.

Pour encore appuyer leur argumentation, les auteurs de la tribune dénoncent le non-sens écologique induit par ces enclos qui appauvrissent les sols, fragilisent la petite faune et diminuent l’alimentation et la reproduction naturelle des animaux.

Outre l’arrêt de la pratique de la chasse en enclos, ils appellent donc à signer la pétition pour interdire la chasse en enclos, déposée sur le site de l’Assemblée nationale le 15 novembre dernier. “Si elle recueille plus de 100.000 signatures, elle devra obligatoirement être étudiée”, rappellent les signataires. À l’heure où ses lignes sont écrites, elle en a reçu 276.

Liste des signataires: Aymeric Caron (écrivain et journaliste), Michel Onfray (philosophe), Audrey Tcherkoff (Présidente de l’Institut de l’Economie Positive), Corinne Lepage (avocate et ancienne Ministre de l’Ecologie), Yvan Le Bolloc’h (comédien), Laurent Baffie (humoriste), Philippe David (présentateur radio), Rémi Gaillard (humoriste), Aude Lancelin (journaliste), Bruno Gaccio (humoriste), Didier Maisto (ancien patron de Sud Radio et actuel de Pdatv), Isabelle Jacono (présidente de France Ecologie), Jérémy Bizet et Jacques Borie (France Ecologie), Allain Bougrain Dubourg (journaliste et producteur), Pierre-Emmanuel Barré (humoriste), Elodie Mielczareck (sémiologue), Sébastien Laye (économiste et entrepreneur), Caroline Mecary (avocate), Virginie Martin (politologue), Steve Moradel (entrepreneur), Arnaud Riou (chaman), Loubaki Loussalat (poète slameur), Thomas Guénolé (politologue), Laurent Maury (ancien directeur du RAID), Gaspard Gantzer (conseiller en communication), Elsa Oesinger (artiste), Luc Bigé (écrivain), Jacky Isabello (entrepreneur), Romuald Leterrier (ethnobotaniste), Pierre Rigaux (naturaliste) et également les associations ASPAS, Christophe Marie représentant de la Fondation Brigitte Bardot, 30 millions d’amis et Un jour un chasseur.

À voir également sur Le HuffPost: Pourquoi ce garde forestier s’inquiète pour sa profession et la forêt

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles