Une chasse au trésor franco-britannique met 750 000 euros en jeu

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
En 1903, le roi Édouard VII avait offert un coffret d'or au président français Émile Loubet pour symboliser l'Entente cordiale entre le Royaume-Uni et la France (illustration).
En 1903, le roi Édouard VII avait offert un coffret d'or au président français Émile Loubet pour symboliser l'Entente cordiale entre le Royaume-Uni et la France (illustration).

En 1903, le roi Édouard VII rendait visite au président français Émile Loubet (IIIe République) à Paris pour sceller l'Entente cordiale, un accord franco-britannique, finalement entériné en 1904 et réglant des litiges coloniaux. Dans ses bagages, le monarque britannique avait pris soin d'emporter un cadeau pour Émile Loubet : un coffret d'or. Cent dix-huit ans plus tard, ce coffret d'or d'une valeur de 750 000 euros se retrouve au c?ur d'une chasse au trésor franco-britannique, lancée jeudi 8 avril, rapporte Europe 1.

Pour participer à cette chasse au trésor hors du commun, qui se déroulera de part et d'autre de la Manche et sans doute sur plusieurs années, il faut se procurer le livre d'énigmes Le Trésor de l'Entente cordiale (au prix de 24,90 euros) mais aussi sa version anglaise intitulée The Golden Treasure of the Entente Cordiale (même prix). Et c'est bien là toute la difficulté du jeu.

Une chouette en or de 150 000 euros introuvable depuis 28 ans

Pour accéder au précieux trésor, il faudra résoudre toutes les énigmes du livre français, qui révélera l'emplacement d'une moitié de géode, puis toutes celles du livre anglais, pour trouver l'autre moitié. La géode ainsi reconstituée permettra d'actionner une clé : la seule à pouvoir « ouvrir un grand coffre transparent à l'intérieur duquel se trouve le fameux coffret d'or », explique Michel Becker, propriétaire du coffret depuis 2017 et organisateur de la chasse au trésor, sur Europe 1.

Michel Becker est un gra [...] Lire la suite