Comment Charles III sera officiellement proclamé roi ce samedi

Britain's King Charles III makes a televised address to the Nation and the Commonwealth from the Blue Drawing Room at Buckingham Palace in London on September 9, 2022, a day after Queen Elizabeth II died at the age of 96. - Queen Elizabeth II, the longest-serving monarch in British history and an icon instantly recognisable to billions of people around the world, died at her Scottish Highland retreat on September 8. (Photo by Yui Mok / POOL / AFP)
YUI MOK / AFP Britain's King Charles III makes a televised address to the Nation and the Commonwealth from the Blue Drawing Room at Buckingham Palace in London on September 9, 2022, a day after Queen Elizabeth II died at the age of 96. - Queen Elizabeth II, the longest-serving monarch in British history and an icon instantly recognisable to billions of people around the world, died at her Scottish Highland retreat on September 8. (Photo by Yui Mok / POOL / AFP)

YUI MOK / AFP

Le roi Charles III s’adresse pour la première fois aux Britanniques, depuis Buckingham Palace, le 9 setpembre 2022 (Photo by Yui Mok / POOL / AFP)

FAMILLE ROYALE - La proclamation sera lue au balcon du palais Saint-James à Londres : Charles sera officiellement proclamé roi ce samedi 10 septembre dans la matinée, deux jours après la mort d’Elizabeth II qui a ouvert une période de deuil national au Royaume-Uni.

Étape après étape, dans la plus grande solennité et dans le respect au millimètre du protocole et de la tradition, Charles III s’installe comme chef d’État.

Vendredi soir, pour la première fois depuis 70 ans, l’hymne britannique « God save the King » (Que dieu sauve le roi) a été chanté dans sa version masculine à la cathédrale Saint-Paul à Londres, en conclusion d’un office religieux en hommage à Elizabeth II. Il remplace « God save the Queen » (Que dieu sauve la reine), l’hymne depuis l’accession au trône de la défunte souveraine en 1952.

Un peu plus tôt, depuis le palais de Buckingham, Charles III a prononcé son premier discours télévisé en tant que souverain, une allocution enregistrée dans laquelle il a rendu un émouvant hommage à Elizabeth II, sa « maman chérie », décédée à 96 ans après 70 ans et 7 mois de règne. Il a qualifié Elizabeth II d’« inspiration et d’exemple » pour lui et sa famille.

Il a promis de servir les Britanniques toute sa vie, comme sa mère Elizabeth II l’avait fait à son 21e anniversaire. « Comme la reine l’avait fait avec un dévouement inébranlable, je m’engage moi aussi solennellement maintenant, tout au long du temps restant que Dieu m’accorde, à défendre les principes constitutionnels qui sont au cœur de notre nation », a-t-il déclaré, sur un ton sobre et confiant.

Des portraits de Charles sont à la une de tous les journaux samedi. « God save the King », titre sobrement le Times, avec une photo de Charles la tête inclinée, comme s’il se recueillait. Des quotidiens reprennent une citation du nouveau roi. « Je m’efforcerai de servir avec loyauté, respect, amour » : ces trois mots barrent les couvertures de The Independent, du Guardian, du Financial Times. Le Sun a lui choisi une photo de Charles derrière sa mère avec ces quelques mots : « A ma maman chérie, merci ».

Ovationné

Samedi matin, le Conseil d’accession, un groupe de dignitaires, se réunira au palais Saint-James à Londres et proclamera que Charles est devenu roi. La proclamation sera lue au balcon du palais Saint James, puis relayée par le roi d’armes de l’ordre de la Jarretière et une demi-douzaine de hérauts en calèche qui iront également la lire à Trafalgar Square, puis au Royal Exchange.

Ensuite, le Parlement fera vœu d’allégeance et exprimera ses condoléances. Dans l’après-midi, le nouveau roi recevra le Premier ministre et les principaux ministres.

Charles III accède au trône dans une période difficile, le Royaume-Uni étant confronté à la pire crise économique de ces 40 dernières années, alors que quatre Premiers ministres se sont succédé en six ans.

À 73 ans, il est le monarque britannique le plus âgé au début de son règne. Charles III est infiniment moins populaire que sa mère, qui avait su maintenir le prestige de la monarchie, ne donnant aucune interview et gardant ses opinions pour elle.

Mais le nouveau roi a été ovationné, à son arrivée à Buckingham vendredi après-midi, à son retour d’Ecosse. Accompagné de son épouse Camilla, devenue reine consort, il a serré les mains de dizaines de personnes pressées contre des barrières devant le Palais.  Des milliers de personnes ont afflué depuis l’annonce de la disparition d’Elizabeth II pour déposer bouquets de fleurs et mots d’hommage. « Toutes nos condoléances », « Que Dieu vous bénisse », « Je vous souhaite le meilleur », lui a lancé la foule.

À voir également sur Le HuffPost :

Vous ne pouvez visionner ce contenu car vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers. Si vous souhaitez visionner ce contenu, vous pouvez modifier vos choix.

Lire aussi