Publicité

Charles III prive Harry et Meghan de leur résidence à Windsor

Après la parution du « Suppléant », la royauté britannique est vraisemblablement résolue à ne rien laisser passer. Charles III a décidé de déloger Harry et Meghan qui n’auront plus de résidence officielle au Royaume-Uni.

ROYAUME-UNI - La crise du logement. Au Royaume-Uni, Harry et Meghan sont désormais sans domicile : le roi Charles III a retiré au couple parti aux États-Unis l’usage de leur résidence britannique, à Windsor, après la publication du livre vengeur du prince, rapportent ce mercredi 1er mars, les médias britanniques. Selon les quotidiens The Sun et The Telegraph, le palais de Buckingham a envoyé « un avis d’expulsion » au couple, qui multiplie les attaques contre la royauté depuis sa mise en retrait et son fracassant départ du Royaume-Uni en 2020.

Frogmore Cottage, une résidence de 5 chambres située dans le domaine royal du château de Windsor à l’ouest de Londres, avait été accordée au duc et à la duchesse de Sussex par Elizabeth II en 2018 comme cadeau de mariage.

Les travaux de rénovation menés par le couple pour plus de 2 millions d’euros aux frais du contribuable avaient choqué, et le prince Harry avait dû les rembourser une fois son départ acté.

Selon The Sun, Charles III n’aurait pas proposé de nouvelle résidence aux « Sussex », les privant ainsi de toute adresse royale durant leurs rares voyages au Royaume-Uni. Alors que le couple conteste déjà devant la justice le retrait de sa protection policière spéciale, cette décision sonne comme une sanction après la publication par Harry début janvier de ses mémoires intitulées « Le Suppléant », dans lesquelles il règle ses comptes avec sa famille.

La punition royale

Le couple aurait « jusqu’au début de l’été », soit après le couronnement du roi, prévu le 6 mai, pour déménager leurs affaires restant dans la résidence, selon une source proche du couple citée par leur biographe Omid Scobie, dans un article pour Yahoo !news. À deux mois de cet événement, la question de la présence d’Harry et Meghan à la cérémonie n’est toujours pas officiellement tranchée, même si certains médias rapportent qu’ils seront invités.

Selon les sources citées par ce journaliste réputé proche du couple, Harry et Meghan ont été « stupéfaits » par cette décision qui ressemble à « une cruelle punition ». D’après The Sun, le roi aurait demandé au prince Andrew d’habiter à Frogmore Cottage pour réduire le train de vie de son frère cadet, qui vit actuellement dans la luxueuse propriété de Royal Lodge à Windsor.

La famille royale, déjà dans la tourmente avec l’oncle du prince Harry, Andrew, tombé en disgrâce après des accusations d’agressions sexuelles et son amitié avec le défunt financier américain Jeffrey Epstein, condamné pour des abus sexuels sur mineures. Le roi, qui selon les médias britanniques veut réduire le train de vie de la monarchie britannique, envisagerait ainsi de lui retirer son allocation annuelle de 250.000 livres (environ 283.000 euros), rendant difficile de financer l’entretien du Royal Lodge.

Contacté par l’AFP, le palais de Buckingham n’a pas souhaité commenter ces informations.

Lire sur le HuffPost

Le prince Harry et Meghan Markle moqués dans « South Park » pour leur désir d’intimité

Le prince Harry raconte une bagarre avec son frère William à propos de Meghan Markle

VIDÉO - La Minute de Meghan Markle