Publicité

Charles III opéré de la prostate : la reine Camilla donne des nouvelles rassurantes du roi, hospitalisé

La reine est venue trois fois en deux jours au chevet de son mari, hospitalisé pour une hypertrophie de la prostate dans un établissement privé haut de gamme de Londres.

Le roi Charles III et la reine Camilla, ici arrivant à l’église St Mary Magdalene de Sandringham, dans l’est de l’Angleterre, pour le traditionnel service de Noël de la famille royale, le 25 décembre 2023.
ADRIAN DENNIS / AFP Le roi Charles III et la reine Camilla, ici arrivant à l’église St Mary Magdalene de Sandringham, dans l’est de l’Angleterre, pour le traditionnel service de Noël de la famille royale, le 25 décembre 2023.

ROYAUME-UNI - Le roi Charles III a été opéré vendredi pour une hypertrophie de la prostate à Londres. Tout s’est semble-t-il bien passé, puisqu’après deux visites vendredi après-midi puis en début de soirée, la reine Camilla a déclaré aux personnes présentes à l’hôpital que son mari « se portait bien », rapportent les médias britanniques.

Charles III souffre d’hypertrophie de la prostate : ce qu’il faut savoir sur cette maladie fréquente chez les hommes âgés

Ce samedi 27 janvier, la reine Camilla a rendu une nouvelle visite au roi, indique Sky News, pour sa deuxième journée à la London Clinic, un hôpital privé haut de gamme du quartier huppé de Marylebone, où ont été soignés dans le passé le prince Philip, mais aussi le président américain John F. Kennedy ou l’actrice Elizabeth Taylor.

Camilla est arrivée par l’entrée arrière de l’hôpital dans une voiture Audi noire, vers midi, précise Sky News. C’est au même endroit que Kate se remet d’une opération abdominale menée « avec succès » le 16 janvier. La princesse de 42 ans, extrêmement populaire, a suspendu ses activités publiques jusqu’à Pâques. Selon les médias britanniques, le roi lui a rendu visite avant son opération.

Une pathologie très fréquente chez les hommes d’un certain âge

Charles III devra observer « une courte période » de convalescence, dont la durée n’a pas été précisée. Buckingham Palace avait annoncé vendredi matin dans un communiqué l’hospitalisation du roi, une rupture claire avec le passé, quand la santé royale était entourée de mystère.

Le Palais avait déjà annoncé la semaine dernière son diagnostic d’hypertrophie de la prostate, afin d’encourager le dépistage de cette pathologie très fréquente chez les hommes d’un certain âge et généralement sans gravité. Elle peut cependant entraîner une détérioration progressive du fonctionnement de la vessie ainsi que des infections urinaires en l’absence de traitement.

« Sa Majesté tient à remercier tous ceux qui lui ont adressé leurs vœux au cours de la semaine écoulée et se réjouit d’apprendre que son diagnostic a un impact positif sur la sensibilisation aux problèmes de santé publique », a souligné le palais vendredi.

L’annonce la semaine dernière de son diagnostic avait fait bondir le nombre de visites sur la page dédiée à cette pathologie sur le site du NHS, le système britannique de santé publique.

VIDÉO - La minute de Charles III