Publicité

Charles III atteint d'une hypertrophie de la prostate : la reine Camilla donne de ses nouvelles... et lui offre un précieux conseil !

Le roi Charles III est hospitalisé en raison d'une hypertrophie "bénigne" de la prostate. En attendant son retour, c'est la reine consort Camilla qui prend la relève !

Son emploi du temps est surchargé. Devenu officiellement roi il y a 16 mois, Charles III enchaîne les apparitions et les obligations liées à son statut. Et pourtant. "Fou de travail" selon son épouse la reine consort Camilla, le souverain britannique va devoir respirer un coup, loin de la foule.

Il est temps de "ralentir" pour le roi Charles III. C'est en tout cas ce que Camilla lui a conseillé, selon les informations du journal The Sun ! Comme l'a annoncé le palais de Buckingham, le père des princes William et Harry a dû se rendre à l'hôpital en raison d'une hypertrophie "bénigne" de la prostate, "comme de milliers d'hommes chaque année".

"Ce dont est atteint sa Majesté est bénin et il se rendra à l'hôpital la semaine prochaine pour une procédure correctrice", précisait alors le palais de Buckingham dans un bref communiqué, le mercredi 17 janvier 2024. Il était alors noté que ses engagements publics seraient reportés pendant une courte période... et c'est Camilla qui reprend le flambeau.

Série noire pour la famille royale d'Angleterre

Elle en a même profité pour donner de ses nouvelles. Le 18 janvier 2024, Camilla Parker Bowles a inauguré, seule, le nouveau Safe Space de la galerie d'art d'Aberdeen. Le 22 janvier suivant, elle a visité la bijouterie Deacon & Sons, l'une des plus anciennes entreprises familiales de Swindon, à l'occasion de ses 175 ans d'activité. Ce jour-là,...

Lire la suite


À lire aussi

Reine Camilla : Sa tiare géante la fait briller au bras de Charles III, Kate et William absents très remarqués
Charles III en France : gros baiser à Camilla, pas de révérence à Charles, Brigitte Macron ose la nouveauté
Charles III : Les mensonges du Palais à propos de son épouse la reine Camilla, qu'on voudrait bien enterrer...