Publicité

Charles III atteint d'un cancer : les plans pour sa succession sur la table, une personne soigneusement mise à l'écart

Le diagnostic de cancer du roi Charles III a chamboulé le monde, mais surtout la famille royale britannique. La seule bonne nouvelle de cette nouvelle inquiétante se situe au niveau du conflit de la famille royale avec les Sussex. Après tout, à l’annonce de la terrible nouvelle, le prince Harry s’est précipité au Royaume-Uni. Cela pour avoir un moment privilégié avec son père. Selon l’expert royal Tom Quinn, la maladie du roi aurait également eu un autre impact significatif. Il s’agit de "l’avancement de la planification de la succession" du roi Charles III. Une planification qui serait centrée sur le prince William. S’adressant au Mirror, Tom Quinn affirme tout de même que le prince Harry ne sera pas mis dans la confidence. La raison étant que personne ne faisait plus confiance au duc de Sussex.

Charles III : son cancer plus grave que prévu ?

Lors de son interview au Mirror, Tom Quinn a déclaré : "Charles est également conscient qu'en tant que futur roi, William est au cœur de la planification de la succession qui se déroule actuellement. Les responsables avaient supposé que Charles resterait en bonne santé au moins jusqu'à 80 ans avant que la planification de la succession ne soit nécessaire". "Mais en fait, il a maintenant commencé et indique peut-être que le cancer de Charles est plus dangereux qu'on nous a laissé croire", a-t-il ajouté.

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication (...)

Lire la suite sur Closer

"Il est entré dans une colère noire" : Emmanuel Macron les larmes aux yeux pour sa prise de parole au Salon de l’Agriculture
Manger sain et pas cher : cet aliment qui contient plus d'antioxydants lorsqu'il est en conserve
Stéphane Plaza au musée Grévin ? "Nous attendons que…", cette annonce qui ne va pas le laisser de marbre
Danse avec les stars 2024 : découvrez l’origine de la robe exceptionnelle portée par Fauve Hautot
Kate Middleton loin d’être rétablie ? Ces lourdes restrictions médicales auxquelles elle continue de faire face