Publicité

Charles III atteint d’un cancer : le roi “maudit” ? Cette coïncidence qui n’augure rien de bon

L’annonce du palais de Buckingham concernant le diagnostic de cancer du roi Charles III a choqué le monde. Le palais avait affirmé que cette annonce du 5 février visant la transparence avait pour objectif d’éviter les spéculations. Malheureusement, le manque de détails sur la nature du cancer dont souffre le monarque n’a fait qu’attiser ce qu’ils redoutaient. Si l’ancienne secrétaire du père des princes William et Harry explique une excellente décision du palais, elle affirme que cette annonce pourrait également être une bonne nouvelle. Dans C à vous, sur France 5, ce 6 février, Adélaïde de Clermont-Tonnerre a parlé de "roi maudit". La journaliste et romancière française a rappelé que "les Charles" étaient "très mauvais". Rappelons que les deux premiers monarques britanniques ayant porté ce nom n’ont pas eu une vie facile. Concernant le roi Charles 1er, il avait été accusé d’être un "tyran, traître, assassin et ennemi public". Le 30 janvier 1649, Charles 1er a été mis à mort plusieurs fois. Une première mise à mort lors d’une exécution publique et une deuxième mise à mort symbolique où il a été décapité. Quant à Charles II, fils de Charles 1er, il a vécu en exil avant de pouvoir s’emparer du trône. Le 6 février 1685, Charles II meurt d’une crise d'apoplexie au palais de Whitehall.

A statement from Buckingham Palace: https://t.co/zmYuaWBKw6

📷 Samir Hussein pic.twitter.com/xypBLHHQJb — The Royal Family (@RoyalFamily) (...)

Lire la suite sur Closer

Ce produit méconnu est une véritable mine d'or pour la santé
Var : une petite fille de 10 ans échappe de façon glaçante à un enlèvement à la sortie de son école
Judith Godrèche porte plainte pour "viols avec violences sur mineure" contre le réalisateur Benoît Jacquot
“Avec un préservatif en train de…” : Gérard Miller face à dix nouvelles accusatrices
Cette coupe de cheveux au top avec un visage ovale