Publicité

Charles Berling a "beaucoup souffert" après son soutien à Depardieu : "vous êtes qualifié de violeur"

Dans la tourmente après sa mise en examen pour viols et ses propos choquants tenus dans Complément d’enquête, Gérard Depardieu a pu compter, en décembre dernier, sur le soutien d’une cinquantaine de personnalités qui ont cosigné une tribune publiée dans Le Figaro. "Nous ne pouvons plus rester muets face au lynchage qui s’abat sur lui, face au torrent de haine qui se déverse sur sa personne, sans nuance, dans l’amalgame le plus complet et au mépris d’une présomption d’innocence dont il aurait bénéficié, comme tout un chacun, s’il n’était pas le géant du cinéma qu’il est. Lorsqu’on s’en prend ainsi à Gérard Depardieu, c’est l’art que l’on attaque", ont-ils notamment dénoncé.

Vivement critiqués pour ce texte initié par un comédien écrivant aussi pour le journal d’extrême-droite Causeur, de nombreux signataires ont fait publiquement machine arrière. C’est le cas de Charles Berling, qui a écrit quelques jours plus tard sur Instagram : "Je ne souscris pas à l’ensemble de cette tribune, je combats au quotidien les idées d’extrême-droite portées par son auteur, je regrette le manque de nuance et les raccourcis de ce texte et j’entends l’indignation qu’il suscite. Je l’ai signée car, en tant que citoyen, artiste et responsable culturel, je défends la légitimité de la justice contre les effets de horde", a-t-il écrit.

Charles Berling insulté pour son soutien à Depardieu

Invité lundi d’ Europe 1, le comédien a fait un nouveau mea-culpa. "C'est vrai que j'ai été pris de court parce que je n'ai pas eu le temps de faire changer (la tribune ndlr) dans des directions que je voulais. Je comprends que la justice ne soit pas toujours à la hauteur sur la défense qu'on doit avoir absolument sur la violence contre les femmes, mais pour moi, il faut réparer la justice et non pas la contourner. Les réseaux médiatiques, sociaux ont tendance après à juger et condamner quelqu'un avant même que la justice ne se soit prononcée et pour moi, ce n'est pas possible", a-t-il lancé.

"Cette...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi