Charles-Antoine Kouakou offre à la France sa sixième médaille d'or aux jeux paralympiques

·1 min de lecture

Charles-Antoine Kouakou a apporté mardi sa sixième médaille d'or à l'équipe de France aux Jeux paralympiques de Tokyo en s'imposant dans la finale du 400 mètres. 

Le sprinteur Charles-Antoine Kouakou a apporté mardi sa sixième médaille d'or à l'équipe de France aux Jeux paralympiques de Tokyo en s'imposant dans la finale du 400 mètres (catégorie T20). Pour ses premiers Jeux, l'athlète de 23 ans s'est offert le titre paralympique et porte à 33 le total de médailles françaises, à seulement deux unités de l'objectif fixé à 35 avant l'événement.

Le natif de Paris a bouclé le tour de piste en 47 sec 63 devant le Vénézuélien Luis Felipe Rodriguez Bolivar (47 sec 71) et le Britannique Columba Blango (47 sec 81). C'est aussi la troisième médaille du sport adapté français, le pendant du handisport pour les personnes en situation de handicap cognitif, puisque Léa Ferney (argent) et Lucas Créange (bronze) avaient ouvert la voie en tennis de table.

Enfin, il s'agit du cinquième podium de l'athlétisme français paralympique après notamment la médaille d'argent de la présidente du comité paralympique et sportif français Marie-Amélie Le Fur en saut en longueur (catégorie T64).


Retrouvez cet article sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles