Publicité

Charente : elle abandonne son fil de 9 ans pour aller vivre à 5 kilomètres, ses conditions de vie sidèrent le tribunal

L'affaire qui a récemment secoué la petite ville de Nersac, dans le département de la Charente, dépasse l'entendement. Entre 2020 et 2022, un jeune garçon de neuf ans a été contraint de vivre une réalité que peu peuvent imaginer : celle de la solitude absolue, dans un appartement délaissé, sans la présence rassurante d'un parent. La mère du garçon, vivant à une distance dérisoire de cinq kilomètres, a plongé son fils dans un abandon total, le laissant se débrouiller seul pour les besoins les plus élémentaires de la vie, comme l'explique Paris Match. Dans ce logement HLM de Nersac, l'enfant a dû faire face à des défis inimaginables pour son âge. Sans supervision ni soutien, il s'est nourri de biscuits, de boîtes de conserve froides, et parfois, dans un acte de désespoir, il volait des tomates à sa voisine. Son univers se résumait aux murs de cet appartement froid, souvent privé d'électricité et de chauffage, le forçant à se blottir sous des couvertures pour lutter contre le froid. C'est un récit qui soulève des questions profondes sur la négligence et l'abandon. Comment un enfant a-t-il pu endurer une telle solitude ? Comment la société a-t-elle pu manquer les signes de détresse d'un jeune garçon vivant dans de telles circonstances ? Et surtout, comment a-t-il pu continuer à aller à l'école, se montrant comme un élève souriant, propre et poli, masquant avec brio sa situation tragique ? Ces questions ont tourmenté le tribunal d'Angoulême (...)

Lire la suite sur Closer

Alain Delon "destructeur" et "sombre" : les langues se délient dans l’entourage de l’acteur
Disparition de Lina dans le Bas-Rhin : cette plainte pour viol qui pourrait relancer l’affaire, deux hommes entendus
"Il est détruit" : Yanis Marshall accuse Bruno Vandelli d’agression sexuel, son avocat fait une mise au point
Mort de Marie-Claude Franz : ces trois versions différentes données par son mari
Célibat : ces avantages méconnus de la vie sans partenaire