Publicité

"Chaque jour…" : Françoise Hardy est-elle encore en contact avec Jacques Dutronc ? Elle répond

En 1981, Françoise Hardy et Jacques Dutronc se disaient oui pour la vie. S'ils ont fait le choix de se séparer quelques mois plus tard, ils sont toujours restés mariés. Aujourd'hui encore, ils ont de très bons rapports. Alors que Françoise Hardy fête ses 80 ans le 17 janvier 2024, elle a accordé un entretien au Parisien. Le chanteur fait d'ailleurs partie des meilleurs moments de sa vie. "Mes bonheurs personnels : quand Jacques a pu enfin faire vers moi le premier pas que j’étais incapable de faire. Quand Thomas est né. Toute son enfance. Quand il a eu ses premiers succès", a-t-elle ainsi déclaré. Si Françoise Hardy ne sort plus de chez elle à cause de ses nombreux problèmes de santé, elle garde des contacts avec ses proches. Si elle a quelques visites, elle ne voit plus souvent Jacques Dutronc. Pour autant, il n'y a pas une seule journée sans qu'elle ait de ses nouvelles. "Nous nous écrivons chaque jour des petits mails", a-t-elle fait savoir. Si Jacques Dutronc a refait sa vie en Corse, il n'oublie pas la mère de son fils, Thomas Dutronc. Elle a encore expliqué avoir pris le temps de lire à deux reprises ses Mémoires qu'elle a tout simplement adorées.

Françoise Hardy a été touchée par l'hommage rendu par son fils et son ex-mari sur scène

Si elle n'a pas pu assister à une représentation de son ex-mari et de son fils, elle a par contre été très touchée par leur hommage le Temps de l’amour. "Il m’a surtout émue, de même que la réaction (...)

Lire la suite sur Closer

Jérôme Thomas : alcoolisme, dettes… la terrible déchéance du double médaillé olympique de boxe
Un père décède d'une crise cardiaque, son petit garçon de 2 ans subit un sort horrible
Disparition de Delphine Jubillar : "Cédric nous a tannés pendant deux mois", cette proposition que sa mère a déclinée
Cheveux : cette coiffure qui vous fait prendre 10 ans d'âge
Raquel Garrido et Alexis Corbière : leur fille de 22 ans interpellée pour apologie du terrorisme