"Chaque heure passée devant augmente les risques" : pour éviter la dépression... éteignez votre télé

Personal perspective of a man watching television in a living room. (Nico De Pasquale Photography via Getty Images)

Chaque heure supplémentaire passée à regarder la télévision augmenterait le risque de dépression de 5%, selon une nouvelle étude scientifique.

La télévision serait-elle un ennemi de notre santé ? Des scientifiques de l’Université Fudan de Shanghai se sont penchés sur la question et ont révélé, à travers une nouvelle étude scientifique relayée par le Sun, que chaque heure supplémentaire passée à regarder la télévision augmenterait le risque de dépression de 5%. Comme ils l’expliquent, un comportement sédentaire peut nuire à la santé mentale car il réduit le temps passé avec la famille et les amis. Un manque d'exercice peut également augmenter l'enflure du cerveau, liée à la dépression.

Concrètement, pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont passé au crible les données de 221 599 personnes. Et les résultats ont été sans appel. Ceux qui regardaient plus la télévision étaient 26% plus susceptibles de se sentir déprimés que ceux qui la regardaient moins.

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia sur les écrans : "C'est une préoccupation majeure pour les parents et l'éducation nationale"

Créer du lien social

Mais que les fans du petit écran se rassurent : la dépression "peut être évitée en modifiant le mode de vie", comme le révèle une précédente étude, les actes désintéressés augmenteraient la satisfaction de vivre et réduiraient les sentiments négatifs. "Le lien social est le plus fortement associé au bien-être", a déclaré le Dr David Cregg.

Selon les chiffres de 2019 rapportés par la Macif, les Français ont regardé la télévision 3h40 par jour en moyenne. Mais si la télévision reste à ce jour l’écran le plus répandu (présente dans 92% des foyers), elle est concurrencée par les smartphones (77% des foyers) et autres tablettes (48,6% des foyers).

Quelques astuces peuvent limiter les risques de basculer dans un usage abusif des écrans, comme par exemple désactiver les notifications liées aux applications non indispensables ou encore s’imposer un temps d’utilisation limité.

VIDÉO - "Les écrans affectent l’ensemble des piliers du développement" : Michel Desmurget alerte sur le danger des écrans